ouerzazi-brahim-tourisme
Fil info

Brahim Ouerzazi : « mes solutions pour dynamiser le tourisme culturel post-covid » 

Brahim Ouerzazi : « mes solutions pour dynamiser le tourisme culturel post-covid » 

ouerzazi-brahim-tourisme

Agent de voyages, Brahim Ouerzazi est aussi guide-conférencier professionnel. Pour avoir été durant sa carrière Resident Manager du T.O suisse Airtour ou encore chef de Village Touring Club, il connaît particulièrement bien les attentes de la clientèle, notamment occidentale. Egalement correspondant pour la région MENA du Rallye Aéro France, il a fait du tourisme culturel son cheval de bataille.

Président de la commission Tourisme culturel au sein de la FTAV, il a également présidé la commission du Tourisme innovant et diversifié en marge des Assises du Tourisme 2016-2020. Il en appelle aujourd’hui à une prise de conscience sur les enjeux de la mise en œuvre d’une politique de tourisme culturel post-covid.

Pour  une nouvelle dynamique du tourisme culturel post-Covid:

La reprise du secteur touristique post-Covid doit passer inéluctablement par le tourisme culturel dans une perspective optant pour l’innovation et la créativité. Notre destination a besoin d’être stimulée par des offres plus attractives afin de répondre aux exigences des touristes et leurs nouvelles attentes.

On a toujours pensé que le tourisme culturel est une forme de tourisme axé uniquement sur la découverte du patrimoine culturel d’une région, or que les bâtiments et espaces patrimoniaux ne suffisent plus pour attirer les touristes et les faire revenir.

##dt20##

Aujourd’hui, les dimensions humaines et vivantes, la culture d’une région ou d’une ville, jouent de plus en plus un rôle crucial dans l’attractivité d’une destination. Se faire prendre en photo dans une maison troglodyte ou devant une mosquée, ce tourisme profane de m’as-tu vu est révolu, voire dépassé par l’émergence d’une nouvelle génération avide de nouvelles expériences dans une perspective de durabilité.

C’est le tourisme solidaire qui prévaut  vers une immersion réelle dans les lieux visités telle que la découverte d’une gastronomie traditionnelle, d’un artisanat local, voire le partage d’un mode de vie imprégné des us et coutumes.

Pour cela, il faudrait identifier des thèmes éligibles à la promotion du tourisme culturel en déployant nécessairement des incubateurs sur de nouveaux territoires, soit le zonage national et le balisage des parcours des zones vertes avec un marquage des spécificités de chaque région en adoptant des thématiques liées au marketing digital.

Désormais, la communication digitale est devenue indispensable pour la promotion de notre destination et la désirabilité de nos produits culturels.

En effet, les réseaux sociaux tels que Instagram, Facebook, Youtube, sans oublier la communauté des blogueurs, présentent une opportunité forte pour la promotion des régions et en même temps interagir avec la destination cible.

Quelles sont les solutions concrètes pour dynamiser le tourisme culturel ?

Je préconise cinq axes hyper importants pour mieux promouvoir le tourisme culturel à savoir :

1) Le renforcement des synergies entre les différents acteurs du secteur en associant le secteur privé, l’Etat et la société civile telle que l’Association tunisienne des randonneurs ;

2) Structuration de l’offre pour mieux répondre aux exigences des touristes et à leurs nouvelles attentes, notamment en période post-pandémie et en corrélation avec les nouvelles exigences sanitaires selon les normes de l’OMS;

3) Formation pour renforcer l’expertise des universitaires aux enjeux liés au tourisme culturel et patrimonial, d’où la nécessité de création de labels selon les spécificités de chaque région. Ces outils de développement durable apportent une contribution non négligeable à la défense des identités locales et favorisent la diminution d’impacts négatifs, tout en permettant une identification plus poussée d’un lieu donné. On peut citer, par exemple, les labels écologiques européens, les Agendas 21 locaux, les conseils ou les propositions de gestion intégrée de qualité du tourisme par l’OMT;

brahim-ouerzazi-travel-academy

4) Transition numérique afin d’adapter l’offre touristique aux nouvelles pratiques; en deux mots : savoir s’adapter aux nouvelles tendances et savoir se positionner au diapason de la modernité;

5) Faire connaître les trésors du patrimoine tunisien, parfois éloignés des grands circuits actuels empruntés par les touristes par de nouveaux outils médiatiques (spots télévisés- reportages journalistiques- tournages de films, etc.).

Dans ce contexte, le rôle du guide-interprète professionnel en tant que médiateur culturel est fort important dans la mesure où il oriente le regard vers une Tunisie profonde et autrement. De facto, le guide est devenu une partie intégrante du produit culturel. C’est le moment de le réhabiliter en le recyclant sur de nouveaux produits et itinéraires innovants et diversifiés. Ce rôle incombe impérativement à l’administration de tutelle.

brahim-ouerzazi-voyages

Certes, la Tunisie n’est pas un simple désert de mirages à carte postale éphémère, son riche patrimoine trois fois millénaire est déjà ancré dans les esprits de grands voyageurs, passant par Homère jusqu’a Guy de Maupassant, sauf que ce riche patrimoine mérite d’être débarrassé de la poussière du temps et estomper son état d’abandon.

Lire aussi les autres intervenants au Think-Tank DestinationTunisie.info #Covid-19

Ridha Habazi, directeur général de l’hôtel Golden Yasmine Taj Sultan

Nadaa Ghozzi, directrice générale de l’agence de voyage Select Travel

Wissem Ben Ameur, directeur général de l’agence Liberta Voyages

Anis Suissi, directeur Commercial et Marketing dans l’hôtellerie à Hammamet

Nebil Sinaoui, propriétaire de Maison Didine, Signature Traiteur et Le Gourmet

Tarek Lassadi, directeur général de l’agence de voyage Traveltodo

Mourad El Kallal, hôtelier à Djerba et ancien tour-opérateur 

Jabeur Ben Attouch, président de la FTAV

Anis Sehili, directeur commercial central groupe El Mouradi

Karim Kamoun, agent de voyages, hôtelier, tour-opérateur

Dr Samy Allagui, consultant en services de santé

Mehdi Hachani, président de la Fédération tunisienne des guides agréés de tourisme

Thierry Breton, commissaire européen pour le marché intérieur

 

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.