Hachani-mehdi-president-federation-tunisienne-guides-tourisme
Fil info

Mehdi Hachani: ses 5 propositions pour sauver les guides agréés de tourisme

Mehdi Hachani: ses 5 propositions pour sauver les guides agréés de tourisme

Hachani-mehdi-president-federation-tunisienne-guides-tourisme

Leur métier ayant été touché de plein fouet par l’arrêt de toute activité touristique, les guides touristiques luttent aujourd’hui pour leur survie. Le président de la Fédération tunisienne des guides agréés de tourisme (FTGAT), Mehdi Hachani, dresse un tableau de la situation et propose un plan de sauvetage en 5 points.

Situation de la profession: « Les guides de tourisme ont été parmi les premières victimes de la pandémie du covid-19 depuis la fin du mois de janvier. Nous avons remarqué une baisse au niveau de notre activité à cause des mesures prises par le gouvernement chinois qui ont affecté notre secteur (l’arrêt des voyages organisés depuis la Chine) car sur cette période de l’année, nous assurons plusieurs circuits avec les marchés asiatiques.

Ensuite nous sommes entrés en chômage avec la fermeture des aéroports et l’arrêt total de l’activité touristique en Tunisie. 95% des guides de tourisme sont des indépendants (freelance), ils n’ont pas de salaires fixes, c’est pour cela que beaucoup d’entre eux traversent maintenant une période très difficile et vivent une situation dramatique sur le plan économique et social.

Cette crise sera plus dure que celles d’avant (la révolution, l’attentat du musée du Bardo, l’attentat de Sousse) et d’après les diagnostics, elle persistera des mois et des mois ».

##dt20##

Propositions pour sauver les guides agréés: 

1- Des aides financières (les 200 dinars du ministère des Affaires sociales qui n’ont pas encore été reçus ne suffisent pas de toutes façons);

2- Reporter ou annuler les frais ou les charges des caisses sociales;

3- Reporter les échéances des crédits bancaires contractés par les guides;

4- Bénéficier de microcrédits bancaires à moyen et long-termes (entre 5000 et 10000 dinars) sans intérêts, avec la garantie de l’Etat ou du ministère du Tourisme (la carte professionnelle constituant une garantie);

5- Assurer toutes les excursions du marché local avec des guides agréés après la reprise de l’activité.

Lire aussi sur le même sujet:

Fédération des guides agréés: Mehdi Hachani reçu par le ministre du Tourisme

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.