olfa-hamdi
Fil info

Olfa Hâmedi persiste à croire au transport touristique gratuit

Olfa Hâmedi persiste à croire au transport touristique gratuit

olfa-hamdi

Selon l’ancienne PDG de Tunisair, le gouvernement aurait transporté des millions de touristes gratuitement. Sans fournir la moindre preuve.

Olfa Hâmedi n’en démord toujours pas. L’éphémère présidente du groupe Tunisair continue d’occuper les réseaux sociaux par diverses publications.

Dernière en date, celle publiée hier simultanément sur Facebook et LinkedIn dans laquelle elle revient sur son passage à Tunisair et son projet pour « sauver la compagnie ».

tunisair-olfa-hamdi

Mais avant cela, elle s’est adonnée à ce qui semble être devenu son activité favorite, celle d’accuser tout le monde, gouvernement, partis politiques et UGTT principalement, mais sans jamais fournir la moindre preuve concrète de ce qu’elle avance.

Une fois encore, elle n’a pas épargné le tourisme déclarant dans sa nouvelle publication ce qui suit:  « En 2018-2019, le gouvernement tunisien était en plein conflit d’intérêt. Il a par exemple subventionné le tourisme en transportant presque gratuitement des millions de touristes. Une opération tout simplement illégale qui a contribué aux problèmes actuels de la compagnie et qui a bénéficié certains opérateurs privés qui étaient aussi en train de financer le pouvoir politique de l’époque. Une situation, parmi d’autres, qui a brisé l’équilibre de la compagnie en créant des anomalies financières et juridiques et en ouvrant la voie à la corruption, d’où l’absence de la transparence financière requise. »

En d’autres termes, et si l’on tentait de décrypter ses propos, des forces occultes, donc théoriquement des opérateurs du tourisme, auraient eu suffisamment de poids pour contraindre Tunisair à transporter des millions de touristes à des prix très bas avec la complicité du gouvernement. Cela aurait contribué à aggraver la situation financière du transporteur public. Sauf qu’Olfa Hâmedi n’a jamais expliqué qui, comment et où.

Il y a moins de deux mois, elle avait publié une lettre ouverte au président de la République dans laquelle elle avait déjà porté de graves accusations, lettre de toute évidence restée sans suite puisque la concernée semble aujourd’hui s’être tournée vers d’autres voies pour encore faire parler d’elle.

D.T

 ,

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.