confinement-voyage-tunisie
Fil info

Confinement des voyageurs: les autorités sur le point de faire marche-arrière

Confinement des voyageurs: les autorités sur le point de faire marche-arrière

confinement-voyage-tunisie

Face à la colère grandissante et aux aberrations constatées dans l’application des mesures de confinement obligatoire pour les voyageurs, le gouvernement serait sur le point d’annoncer un changement avant l’heure.

La procédure de confinement obligatoire dans les hôtels pour les voyageurs individuels arrivant de l’étranger serait-elle en train de vivre ses derniers jours ?

Destination Tunisie apprend selon certaines sources dignes de foi que le 30 mai courant, de nouvelles annonces seront faites dans ce sens, soit au moins une semaine avant la date initialement prévue du 6 juin.

En cause, la levée de boucliers des Tunisiens de l’étranger qui s’insurgent contre la mesure dans la perspective de leur retour au pays pour les vacances d’été. Au port de la Goulette hier à l’arrivée d’un bateau de la CTN en provenance de Gênes, les voitures ont longuement klaxonné au moment de leur passage en douane pour témoigner de leur mécontentement.

Supprimer la mesure

Sur les réseaux sociaux également, de nombreux groupes se créent pour dénoncer cette mesure jugée discriminatoire. Le mouvement s’est encore accentué après l’annonce par le gouvernement de l’exemption des voyageurs en provenance de Libye par voie aérienne de toute forme de confinement à leur arrivée en Tunisie et ce à compter d’aujourd’hui.

De leur côté aussi, nombre de députés représentant les circonscriptions de l’étranger sont en train de protester et d’user de leur influence afin de tenter de supprimer la mesure.

Mais ce qui incite les autorités à revoir leur copie, c’est aussi et surtout le nombre d’exceptions décrétées qui font qu’aujourd’hui, près des trois quarts des arrivants de l’étranger se retrouvent de facto exonérés de confinement. Seul un quart des voyageurs est finalement obligé de se confiner, si tant est qu’il respecte encore la mesure.

Ce qui se prépare concrètement

S’il semble acquis que la mesure du confinement obligatoire est en passe d’être supprimée, elle devrait cependant être remplacée par d’autres procédures. On parle de la probabilité de généraliser les tests rapides à l’arrivée comme cela est désormais appliqué au port de la Goulette et prochainement dans celui de Zarzis.

Seconde option: l’obligation d’effectuer un test PCR à l’arrivée suivi d’un confinement obligatoire de 24h dans un hôtel, le temps que soient connus les résultats. Les cas négatifs pourront sortir tandis que les cas positifs au Covid-19 seront placés en confinement obligatoire.

La question qui se pose cependant est de savoir si les autorités auront les moyens de déployer la logistique nécessaire et faire appliquer les décisions qu’elles décréteront ? Car jusqu’à présent, l’expérience a démontré qu’au-delà de la bonne volonté sanitaire affichée, la réalité du terrain était tout autre.

La Commission scientifique devrait se réunir dans les prochains jours et soumettre ses propositions à la présidence du gouvernement qui se prononcera sur la question.

Mais vu que la courbe épidémiologique en Tunisie est en phase descendante, vu que les lits de réanimation ne sont pas arrivés à saturation et vu que les variants britanniques et sud-africains du Covid que l’on craignait tant n’ont pas été détectés en masse, il est à parier que le gouvernement va lâcher du lest dans les prochains jours.

©Destination Tunisie

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.