aib-sami-clicngo
Fil info

Sami Aib, président-directeur général de CLICnGO: l’interview vérité sur le marché algérien

Sami Aib, président-directeur général de CLICnGO: l’interview vérité sur le marché algérien

aib-sami-clicngo

Sami Aib, président-directeur général de CLICnGO, première centrale algérienne de réservation en ligne, annonce ses objectifs pour l’année 2020 sur la Tunisie mais prévient aussi des menaces qui pèsent sur les flux actuels. Interview exclusive.

Le Salon international du tourisme des voyages et du transport, Siaha Tourisme, est devenu un rendez-vous incontournable pour les professionnels opérant sur le marché algérien. CLICnGO y participe pour la 7e fois consécutive. Après un travail acharné pour augmenter le nombre de visiteurs algériens en Tunisie, place cette année à la qualité de service et à l’amélioration des prestations.

 Parlez-nous du Salon Siaha Tourisme et de votre participation.  

Le Salon Siaha Tourisme à Oran est devenu l’incontournable carrefour du secteur touristique en Algérie. Sa notoriété commence à dépasser celle du Salon international du tourisme et des voyages SITEV d’Alger. Cette édition est une réussite à tous les niveaux grâce au travail et l’engagement des organisateurs et des professionnels. Il s’agit de la 7e participation pour CLICnGO et la 11e édition tenue depuis la naissance de l’événement. Nous y participons dans le but d’être à l’écoute de nos partenaires et de nos clients.

clicngo-salon-oran

Le stand CLICnGo à Oran.

Comment évaluez-vous la participation tunisienne à ce salon ?

La participation tunisienne reste la même par rapport aux éditions précédentes. Elle est toujours importante. La collaboration entre nous et les professionnels tunisiens est beaucoup plus structurée et beaucoup plus professionnelle. Nous sommes, à mon avis, sur de bons rails. Néanmoins, il est important de noter que les Égyptiens, les Libanais et les Turcs ont débarqué au salon en grand nombre et en force cette année.

clicngo-oran

L’équipe CLICnGo au dernier salon Siaha d’Oran.

La Tunisie restera-t-elle la destination préférée des Algériens ?

Pour répondre à cette question, il y a deux volets. D’abord, statistiquement parlant, elle l’est et elle le restera pour les années à venir. Mais la question qu’il faut se poser, avec quelle part de marché ? Car conserver sa part ne dépend pas uniquement de nous mais plutôt de la collaboration bilatérale et des professionnels réceptifs du pays.

Secundo, la Tunisie est-elle en train de fidéliser cette clientèle algérienne qui n’a pas lâché la destination pendant les années difficiles du tourisme tunisien ? Malheureusement, il y a eu un impact sur les Algériens durant les deux dernières années. L’impression générale chez la clientèle algérienne est que certaines barrières qui n’existaient pas auparavant sont en train de s’installer. Nous ne pouvons pas aller vers un meilleur avenir sans comptabiliser le passé. La clientèle algérienne, bien qu’elle soit spontanée et fonceuse, n’oublie pas.

Si les Algériens auront d’autres offres similaires continueront-ils à préférer la Tunisie ? Il s’agit par exemple de certaines destinations qui mettent des charters sur l’Algérie. C’est le cas de l’Egypte qui accueille chaque année moins de 80.000 Algériens mais qui met des charters de Sharm El-Cheikh vers -pas uniquement Alger- mais également Constantine et Oran. En contrepartie, il n’y a pas de charters vers Monastir, Enfidha ou Djerba pour une destination qui reçoit -selon les chiffres officiels- plus de 2,5 millions d’Algériens. Là, il y a vraiment un problème. Il y a aussi le rapprochement entre l’Algérie et le Maroc avec l’éventualité d’ouvrir les frontières. Automatiquement, il va y avoir un impact important dès la première année.

Les statistiques officielles parlent d’environ 3 millions de touristes algériens qui ont visité la Tunisie en 2019 dont 750.000 ont résidé dans des hôtels. Comment jugez-vous ces chiffres ?

Je pense que les chiffres sont à revoir soit en nombre d’Algériens ayant visité la Tunisie que je juge amplifié soit le nombre des Algériens ayant résidé dans des hôtels qui a été assez réduit. Selon nos données, il y a entre 900.000 et un million d’Algériens qui ont résidé dans des hôtels en Tunisie durant l’année 2019. Quant à ClicnGo, elle a dépassé en 2019 la barre symbolique de 300.000 clients avec plus de 200.000 clients sur la Tunisie.

Comment faire pour orienter plus d’Algériens vers les hôtels ?

Notre rôle est de promouvoir la destination et d’assurer le service après-vente. Augmenter le chiffre est le travail des autorités de chaque pays et des professionnels réceptifs du pays en question. Pour cette année, la volonté de faire mieux par rapport à l’année passée existe bel et bien chez les professionnels mais l’essentiel est de la traduire en faits concrets.

Quel objectif pour 2020 ?

Notre objectif n’est plus de doubler ou de tripler le nombre mais d’offrir une meilleure qualité de service sur un pied d’égalité par rapport aux autres nationalités européennes. Pour cette raison d’ailleurs, nous avons triplé notre équipe sur les deux pays. Nous sommes actuellement à plus de 100 employés dans 8 bureaux répartis entre la Tunisie et l’Algérie. Et je vous annonce l’ouverture de 5 nouveaux bureaux  CLICnGo sur les deux pays. L’objectif va suivre mais il ne sera en aucun cas au détriment de l’objectif qualitatif.

Par ailleurs, nous continuerons notre programme de travail établi depuis l’année dernière. Les événements pour le deuxième semestre seront lancés donc durant la première quinzaine du mois de mars. Notre programme se base surtout sur la formation continue. Pour cela, nous avons multiplié les sessions de formation pendant le mois de janvier qui ont touché plus de 400 agences de voyages. Au mois de février, c’est la participation aux salons nationaux et internationaux. Il y a eu aussi le séjour des best-sellers qui fait partie désormais des traditions de CLICnGo. En outre, nous poursuivons le travail de promotion des destinations phares qui se déroulé chaque année aux mois de mars et avril.

Propos recueillis par Kemel Chebbi

 

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.