Fil info

CLICnGO ou comment devenir N°1 du tourisme algérien sur la Tunisie

CLICnGO ou comment devenir N°1 du tourisme algérien sur la Tunisie

CLiCnGO a désormais son réceptif en Tunisie. La centrale de réservation algérienne, marque de l’agence Bridge Travel Services, vient d’ouvrir une nouvelle agence de voyage de droit tunisien dénommée Travel Sense. De catégorie A, cette société, dont le siège est à Hammamet, sera le réceptif de CLiCnGO sur le marché tunisien en BtoB.

A travers cette nouvelle ouverture, Sami Aib, patron de ce qui est devenu incontestablement le premier voyagiste algérien sur la Tunisie, affiche clairement son ambition, celle de finaliser la structuration du marché touristique algérien sur la Tunisie.

La stratégie déployée par Aib peut paraître simple en apparence mais résulte en réalité d’un vrai travail de fond entamé en 2009. En amont, CLiCnGO a en effet œuvré à déployer une véritable stratégie de mise à niveau des agences de voyage algériennes en les initiant et les convertissant au digital. Aujourd’hui, ses compatriotes qui adhèrent à sa centrale se comptent par centaines.

Malgré la dimension atteinte par ses activités, Sami Aib demeure modeste et ne cherche pas à connaître le nombre exact des agences qui font appel à ses services pour envoyer leurs clients en Tunisie, mais les chiffres parlent d’eux-mêmes. En 2014, CLiCnGO avait totalisé 26.000 clients sur la destination avant de passer à 39.000 en 2015.

Croissance fulgurante

La croissance du groupe a continué de plus belle en 2016 avec 69.000 clients, avant d’enregistrer encore un nouveau boom fulgurant en 2017 pour atteindre 137.000 clients, soit une croissance de presque 100%. Un taux qui ferait pâlir les plus grands voyagistes internationaux, mais que Sami Aib assume avec le sourire, quand bien même cette évolution a quelquefois dépassé ses propres capacités selon son propre aveux.

Il faut dire que le jeune patron du groupe a su avant les autres comment s’attaquer à un problème qui affectait lourdement toute évolution du marché touristique algérien sur la Tunisie. « C’est une faille que tout le monde déplorait mais que personne n’arrivait à résoudre. Sami s’est engagé dans la brèche » analyse l’un de ses partenaires tunisiens.

Soirée d’inauguration de la nouvelle agence Travel Sense à Hammamet le 3 mars 2018.

Actuellement, CLiCnGO compte près de 200 partenaires hôteliers rien que sur la Tunisie. Dans les milieux professionnels, tout le monde admet que grâce à sa démarche, le tourisme algérien sur la Tunisie a totalement changé de visage. « Cela est le résultat d’une super organisation en interne et d’une assistance sur le terrain » explique sobrement Sami Aib.

Cependant, il faut admettre que cette structuration a permis au touriste algérien de venir en Tunisie un voucher en main avec la certitude absolue de trouver sa chambre dans l’hôtel où sa réservation a été effectuée. Il a la certitude absolue de bénéficier d’une assistance sur place en cas de difficulté.

Travel Sense, le nouveau réceptif récemment créé, est de toute évidence une pierre supplémentaire à l’édification d’un groupe qui affirme sa solidité et confirme sa crédibilité au regard du marché. Et c’est à une équipe tunisienne que Sami Aib a confié les rennes de ce réceptif puisque la direction générale sera assurée par Ramzi Belkaid tandis qu’Oussama Chamsi a été chargé du contracting.

Ramzi Belkaid (à dr.) et Oussama Chamsi autour de Sami Aib.

Ce qu’il faut par ailleurs garder à l’esprit, c’est que la première agence de voyage algérienne en ligne a aussi eu le mérite de s’adosser à un partenaire tunisien pour le développement de sa partie technologique, en l’occurrence la société Cyberesa qui l’a accompagnée dès ses débuts sous la houlette de son directeur général Wassim Ghliss. « Les deux font la  paire » s’amusent à dire d’eux leurs amis, même s’il est admis que cette complémentarité algéro-tunisienne est un véritable cas d’école qui a donné lieu à une efficacité redoutable.

Sami Aib et Wassim Ghliss

Le futur proche, sous quel angle ?

Avec le retour confirmé de la clientèle européenne classique en Tunisie, le marché algérien trouvera-t-il sa place en 2018 de la même manière que ces dernières années ? La question se doit d’être posée car nul n’est dupe sur les enjeux touristiques actuels. Sami Aib se veut parfaitement rassurant à ce sujet et n’y va d’ailleurs pas par 4 chemins : « ce sera une excellente année de tri de nos partenaires ». Le patron de CLiCnGO ne manque pas de lancer un message à demi-mots à l’intention de ses partenaires en Tunisie: « donnez un plus en matière de qualité de services à cette clientèle maghrébine qui a eu beaucoup de mérite en temps de crise et sur laquelle on a pu compter ». Echaudés par les dernières années de vaches maigres, les hôteliers tunisiens ont certainement décrypté le message et surtout retenu les leçons du passé.

CliCnGo va donc continuer sur sa lancée avec, déjà, l’organisation de la 2e édition de son salon du tourisme algérien à La Médina de Yasmine Hammamet. Après le succès évident de l’édition 2017, le concept va se renouveler en 2018. Les dates viennent tout juste d’être fixées, ce sera du 28 avril au 2 mai.

Hédi HAMDI

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

3 Comments

  • Mme HAYET CHEKIREB 6 mars 2018 at 7 h 29 min

    Tres bonne continuation

    Reply
  • Noamen 6 mars 2018 at 12 h 49 min

    Il s’avère que les choses vont dans le bon sens avec les tour opérateurs pour la saison 2018 tant mieux pour nous.
    il faut juste ne pas oublier que nos amis Algériens et le marché local sont les sauveurs des dernières saisons touristiques !

    Reply
  • hamza 28 mars 2018 at 15 h 59 min

    très bonne continuation

    Reply

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.