Fil info

La blockchain pourrait-elle moderniser le tourisme tunisien ?

La blockchain pourrait-elle moderniser le tourisme tunisien ?

Un débat a été lancé autour des horizons de l’exploitation de la technologie blockchain dans la transformation de l’industrie touristique en Tunisie lors d’une table ronde organisée en marge du salon du tourisme tunisien MIT 2018  qui se déroule actuellement au Kram.

Néjib Belhabib, président de l’université privée Sup-Tech, a indiqué lors de son intervention, que les autorités publiques d’Hawaï ont créé début 2017 un groupe de travail afin d’explorer l’usage de la blockchain dans la dynamisation du tourisme. « Ce qui est valable à Hawaï l’est également pour la Tunisie », a-t-il commenté. Il a ajouté que plusieurs millions de transactions d’hébergement sont effectuées dans le monde chaque jour. Néanmoins, on y enregistre un bon nombre d’erreurs en raison du volume de réservations et du nombre élevé des systèmes et intermédiaires. Précisément, de 5 à 10% qui constituent le taux d’erreurs enregistré au niveau des transactions de réservations, l’équivalent de 10 milliards de dollars environ par an.

La blockchain simplifie, dématérialise et rationnalise le processus

Or, la blockchain permet de simplifier, dématérialiser et rationaliser l’ensemble du processus, de même qu’elle minimise le coût des transactions. Selon Néjib Belhabib, on peut utiliser cette technologie pour réserver des billets d’avion, des chambres d’hôtels, des restaurants ou des billets de spectacles. Le système de fidélisation est l’un des domaines où il peut être exploité. Les points de fidélité pourront se transformer par exemple en monnaie virtuelle crédités immédiatement après l’achat. Il s’agit également de réutiliser les points de fidélité gagnés chez une compagnie aérienne  auprès d’une chaîne hôtelière. Donc les points de fidélité deviendront simplement un moyen de paiement alternatif.

L’intervenant a par ailleurs évoqué l’exemple de l’entreprise taïwanaise OwlTing spécialiste de la blockchain et du commerce en ligne qui a lancé « OwlNest Blockchain Hotel Management Service », une plateforme intégrée de gestion d’hébergement. Ce premier service de gestion hôtelière au monde basé sur la blockchain a permis la consolidation des commandes en provenance des portails hôteliers officiels, des agences de voyages en ligne ou d’autres canaux de distribution. Il permet aux hôtels également de concevoir des tarifs forfaitaires personnalisés, d’identifier les clients récurrents, de recueillir les préférences clients et ainsi d’ajuster automatiquement les campagnes de promotion en fonction de la saisonnalité et du comportement du client.

Ce système offre un autre avantage très important en éliminant les erreurs de données et en assurant le paiement dans les meilleurs délais de même qu’il améliore la sécurité des données et évite les fraudes.

Le président de l’université privée Sup-Tech considère en effet que la technologie blockchain présente bel et bien de sérieux atouts pour moderniser le secteur du tourisme et gagner en productivité. Il manque juste de l’expérimenter par les pionniers du secteur pour en mesurer la pertinence en Tunisie.

K.C

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.