Fil info

Tourisme de santé: une société de services pour encadrer les patients étrangers ?

Tourisme de santé: une société de services pour encadrer les patients étrangers ?

Le Tunisia Health Expo qui se tiendra du 3 au 10 mars en cours au Parc des Expositions du Kram ambitionne de consolider l’image de la Tunisie en tant que destination santé. Un point de presse s’est tenu aujourd’hui à Tunis afin de faire le point principalement sur le programme du congrès sur le tourisme médical qui se déroulera les 8 et 9 mars. Il s’agit d’un rendez-vous ayant pour but de promouvoir la Tunisie en tant que destination Santé. Il s’adresse notamment aux pays africains francophones.

Le congrès sera inauguré par le ministre de la Santé et clôturé par la ministre du Tourisme et de l’Artisanat selon ce qui a été annoncé. Les deux ministres de la Santé du Soudan (pays invité d’honneur du salon) et du Bénin vont participer également au rendez-vous. Outre la présentation du programme et des objectifs du salon, le point de presse a été aussi une opportunité pour débattre sur les meilleurs moyens à mobiliser pour que le patient étranger soit bien accueilli et bien servi.

En réponse à une question sur l’éventuelle mise en place d’une structure de coordination entre les différents intervenants qui s’occupera du patient étranger dès son pays d’origine et l’accompagnera durant son séjour en Tunisie jusqu’à son retour à son pays, Tarek Ennaifer, président de la Fédération nationale de la santé à l’UTICA, a affirmé qu’une sorte de conciergerie médicale verra le jour bientôt.

Il s’agit d’une structure qui se chargera de conclure les contrats dans l’évacuation sanitaire dans les pays d’origine des patients. Cette société de services s’occupera par ailleurs de l’accueil des patients au niveau de l’aéroport et leur déplacement vers les hôtels d’hébergement. De plus, elle facilitera les consultations médicales et les hospitalisations, ainsi que leur retour dans leurs pays d’origine. D’ailleurs, une nouvelle fédération a été créée qui se chargera d’élaborer un cahier des charges permettant de réglementer cette activité.

De son côté, Nadia Fenina, responsable de l’Unité de l’exportation des services de santé au ministère de la Santé, a ajouté qu’une agence sera créée au niveau du ministère qui assurera la coordination entre les différents intervenants comme ces sociétés de services, les cliniques et tous les autres acteurs.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.