protocole-sanitaire
Fil info

En quoi consiste le protocole sanitaire élaboré par l’administration du Tourisme ?

En quoi consiste le protocole sanitaire élaboré par l’administration du Tourisme ?

protocole-sanitaire

L’administration du Tourisme a élaboré un premier draft de protocole sanitaire comprenant 268 règles à mettre en place par les établissements touristiques afin d’être dans les normes pour amorcer la reprise d’après covid-19 qui s’annonce particulièrement ardue. Les professionnels espèrent cependant que le coût de sa mise en place ne sera pas éreintant pour leurs finances et pas trop contraignant pour leurs clients.

On ne peut aborder ces derniers temps la question de la relance de l’activité touristique sans parler du protocole sanitaire qui devra inévitablement être appliqué par les opérateurs du secteur touristique dès le retour des premiers clients après la réouverture des frontières aux voyageurs étrangers.

La méthode adoptée pour l’élaboration de ces règles et consignes d’hygiène est basée sur une analyse de risque utilisant la méthode des 5 M (Matière, Matériel, Millier, Main d’oeuvre, Méthode) dans chaque étape du parcours-client.

##dt20##

Le projet de protocole a été préparé au niveau de l’ONTT et envoyé aux professionnels pour l’examiner et formuler leurs remarques avant sa validation lors de leur réunion prévue le jeudi 30 avril avec le ministre du Tourisme et de l’Artisanat. Néanmoins, sa mise en œuvre peut paraître quelque part compliquée du point de vue des professionnels qui craignent que cela ne génère des surcoûts en investissements financiers et en personnel bien qu’ils soient conscients de la nécessité de passer par ce stade.

Ces craintes sont tout à fait légitimes vue la situation financière difficile de toutes les entreprises touristiques. Ils les expliquent également par la reprise qui va cibler principalement le marché local qui ne représente que 20% du volume habituel. En conséquence, les recettes ne seront pas en mesure d’assurer le retour sur investissement nécessaire.

En même temps, il existe des craintes en ce qui concerne les mesures qui seront appliquées dans le cadre du protocole sanitaire et qui pourraient être des barrières à même de faire changer d’avis le client. En définitive, les professionnels cherchent à trouver le juste milieu pour répondre aux exigences sanitaires et se mettre à niveau sans s’enfoncer davantage dans une crise financière difficile à supporter.

DestinationTunisie s’est procuré une copie du projet de protocole sanitaire. Il s’agit d’un draft qui pourrait être révisé et modifié. Au niveau de l’administration du Tourisme, on précise bien évidemment que les objectifs de ce protocole sanitaire anti-COVID-19 sont de contenir tout risque de propagation de la pandémie dans les établissements touristiques, de veiller à la sécurité du personnel et des clients, rassurer les réseaux de ventes et les tour-opérateurs et offrir au client un produit irréprochable sur le plan hygiène.

Précautions et mesures d’hygiènes

Les grandes lignes du projet sont segmentées selon les différents niveaux et les différents maillons de la chaîne touristique. Il s’agit primo des précautions et mesures d’hygiènes lors de l’accueil et du transfert du client comme l’obligation de port de masque bucco-nasal et les gants et le respect des règles de la distanciation, ou encore la désinfection totale et systématique du véhicule du transport et se limiter à 50% de la capacité en sièges.

Secundo, il s’agit des consignes d’hygiènes à respecter lors des excursions à l’instar de la distanciation systématique lors des visites de monuments, le maintien d’une attitude bienveillante et professionnelle envers les clients ayant enfreint les gestes de bonne conduite sanitaire.

Protocoles des établissements hôteliers    

Les mesures inscrites dans le projet du protocole sanitaire destinées aux hôtels consistent principalement à ne pas dépasser 50%  de la capacité d’accueil et d’hébergement. La direction de l’établissement sera également appelée à appliquer une politique claire de prévention du COVID-19 et de fournir les moyens nécessaires pour l’appliquer. Elle sera invitée de même à suspendre certaines activités nécessitant le rassemblement des clients. Il s’agit par ailleurs d’éviter le self-service dans les restaurants et tous les points de vente de boissons et nourritures. En outre, elle a la charge de communiquer sur ces nouvelles mesures sanitaires appliquées par l’établissement.

Situations d’urgence 

L’établissement hôtelier devra sur un autre plan mettre en place un comité de crise composé des différents responsables des départements impliqués. On peut citer un autre point consistant à mettre hors service toute chambre d’un client détecté COVID-19+.

Consignes qui concernent le personnel

Il s’agit de présence obligatoire d’un(e) infirmier(e) et un(e) hygiéniste ainsi que de renforcer l’équipe de nettoyage avec le contrôle régulier de la température de tout le personnel, etc.

Parmi les autres points mentionnés dans le draft, l’organisation des vestiaires, sanitaires et cantine de façon à éviter l’encombrement.

Accueil du client 

Il sera obligatoire aussi de prévoir une zone de désinfection des bagages ainsi que de contrôler la température des clients et de suspendre le service de conciergerie de bagages, etc. En outre, il sera nécessaire de réduire la durée d’attente des clients au desk de la réception avec la désinfection de ce dernier, etc.

Chambres et étages

Les mesures qui devront être appliquées sont en relation généralement avec l’hygiène et la désinfection des chambres après chaque utilisation ainsi qu’à la responsabilité des femmes de chambres et des valets de déclarer à leurs supérieurs hiérarchiques tout signe indiquant que le client résident présente des signes de difficultés respiratoires.

Room service 

Les consignes consistent à réduire le nombre des plats de la carte du Room service et à renforcer les mesures d’hygiène qui touchent le débarrassage des plateaux, les chariots, les serviettes, les verres, le nappage, etc.

Bars et cafés

Les dispositions à prendre dans les salons des bars et cafés portent sur le respect d’une distanciation de 2,5 mètres entre les tables avec un maximum de 4 tables de 6 personnes et la désinfection régulièrement des tables, chaises, etc.

Cuisine

Il s’agit d’appliquer les bonnes pratiques d’hygiène corporelles et vestimentaires, se laver les mains souvent et avant toute manipulation. Le protocole ne néglige pas également les consignes d’hygiène à respecter lors de la réception des marchandises et la manipulation des denrées et boissons.

Piscines et plages 

Pour les piscines, il faudra limiter le nombre de baigneurs en fonction de la capacité de la piscine, soit un baigneur dans 3 m², et organiser l’entrée et la sortie des clients à la piscine avec la désinfection des piscines. Quant aux plages, il s’agit particulièrement de respecter la distanciation de 3 mètres entre deux parasols occupés.

Les centres de bien-être

Les consignes concernent notamment la prise de température du client dès son arrivée, la limitation du nombre de curistes et suspendre le service hammam, etc.

Les centres d’activités sportives et les aires de jeux pour enfants

Les mesures concernent essentiellement la suspension des activités incluant un contact approché avec les personnes, la désinfection du matériel d’animation et de sport, le respect de la distanciation et la suspension des activités avec animation musicale et danse.

Tourisme d’affaires

Le projet du protocole sanitaire prévoit l’interdiction des événements regroupant plus de 40 personnes en salle et 60 en plein air, des événements festifs en appliquant toutes les mesures d’hygiène et de désinfection ainsi que de distanciation.

A tous les niveaux et pour tous les services, le personnel sera obligé de porter des masques et des gants et de respecter les mesures et les consignes d’hygiène, précise le draft de protocole sanitaire.

©Destination Tunisie

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.