groupe alliance Samir jaieb
Fil info

Hôtellerie: ce que le groupe Alliance promet pour le Mechtel et pour Le Palace

Hôtellerie: ce que le groupe Alliance promet pour le Mechtel et pour Le Palace

groupe alliance Samir jaieb

Une nouvelle vie en perspectives promise pour deux hôtels de la capitale, le Mechtel et Le Palace, pour lesquels un budget de 60 millions de dinars pour la rénovation sera injecté par son nouveau propriétaire.

Le groupe Alliance Immobilier, de l’homme d’affaires franco-tunisien Samir Jaieb (au centre ci-dessus), a livré sa vision de développement des deux établissements hôteliers qu’il a récemment rachetés, en l’occurrence le Mechtel de Tunis et Le Palace de Gammarth.

Le groupe Alliance Immobilier a été créé dans les années 90. Il a commencé ses activités dans l’immobilier dans la région parisienne. Son entrée en Tunisie s’est faite en 2006 en investissant dans une résidence hôtelière à Sousse. Une première expérience qui a encouragé Samir Jaieb à renforcer la présence de son groupe dans le pays. En 2015, il a été sollicité pour développer le terrain de golf et la partie immobilière du projet Tunis Bay. En janvier 2018, il a racheté l’hôtel El Mechtel. Et sa dernière opération a été conclue au mois de mars de l’année en cours en reprenant l’hôtel Le Palace à Gammarth. Toutefois, le patron du groupe affiche son intention d’acquérir d’autres hôtels dans des zones balnéaires comme Hammamet et Djerba. Son objectif est de contribuer à améliorer les services hôteliers et le tourisme en Tunisie.

Le Palace, un joyau à revaloriser

« Le Palace, c’est un joyau qui n’a jamais eu sa chance. J’espère que sa chance sera avec le groupe Alliance. Nous allons lui redonner tout le prestige qu’il avait ou qu’il devrait avoir », a indiqué Samir Jaieb. Il estime que l’hôtel possède un potentiel de développement extraordinaire. Au cours de ces dernières semaines, des travaux de rénovation ont touché tout l’établissement : les suites, les chambres, les moquettes, la peinture, les restaurants, les cafés, etc. L’objectif est de le mettre au niveau des normes de l’enseigne Hilton. Entre 30 et 40 millions de dinars seront en effet débloqués pour y arriver.

chambre hotel

Chambre de l’hôtel Le Palace.

Renégocier le contrat avec Hilton 

Quant à la stratégie de développement de l’établissement, le patron du groupe Alliance Immobilier prévoit un mode de gestion appuyé sur des brands internationaux. Autrement dit, les hôtels ne seront pas gérés directement par le groupe mais plutôt par des enseignes de renommée. Pour le cas de l’hôtel Le Palace, un contrat de gestion de 20 ans est signé avec Hilton depuis 2009, cependant avec des conditions profitant au Hilton et en défaveur du Palace. « Nous sommes en faveur de l’enseigne Hilton, mais contre les conditions pénibles du contrat », a précisé Samir Jaieb. Pour cette raison, Alliance Immobilier a demandé de revoir ces conditions avec l’enseigne américaine qui a accepté cette requête. Des négociations sont en effet en cours pour la signature d’un nouveau contrat qui préservera les droits des deux parties.

Exploiter le centre thalasso différemment

Les travaux du centre thalasso sont actuellement à 80%. Cependant, S. Jaieb a souligné que le centre est totalement séparé de l’hôtel, ce qui pose un problème. De ce point de vue, le groupe Alliance est sur le point de réfléchir à son exploitation d’une manière différente.

Un passif de plus de 30 millions de dinars

En ce qui concerne la question du montant de l’acquisition de l’hôtel jugé pas cher, le patron du groupe Alliance a précisé qu’effectivement l’achat d’une unité hôtelière de 40.000 m2 semble très avantageux. Cependant, la réalité est autre car le passif de l’hôtel dépasse les 30 millions de dinars. A cela s’ajoutent le montant mobilisé pour mettre l’hôtel aux normes Hilton qui se situe entre 30 et 40 millions de dinars. « C’est pour cela d’ailleurs que j’ai été le seul à être intéressé par le rachat de l’hôtel », a-t-il dit. Il a ajouté que le chiffre d’affaires réalisé par l’établissement était de 12 millions de dinars en 2018 et de 14 millions de dinars en 2017 et en 2016.

El Mechtel sera splitté

Samir Jaieb a mis par ailleurs le point sur l’avenir de l’hôtel El Mechtel, en annonçant que l’établissement sera splitté en deux unités sur le modèle Novotel/Ibis. La première unité comptera 200 chambres et la deuxième 270 chambres. Le groupe est en train de rénover actuellement l’hôtel. En effet, une enveloppe de 25 millions de dinars a été mobilisée pour mettre le Mechtel à niveau. Bien que l’hôtel soit déjà géré par Golden Tulip, des négociations sont en cours avec le même brand et avec Hilton dans le but de signer un nouveau contrat.

Kemel Chebbi

Lire sur le même sujet:

Avec désormais 4 hôtels et Tunis Bay, Samir Jaieb devient un acteur touristique de premier plan

 

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.