gîtes-ruraux
Fil info

Gîtes ruraux et maison d’hôtes: nos coups de cœur à Tabarka et Mateur

Gîtes ruraux et maison d’hôtes: nos coups de cœur à Tabarka et Mateur

gîtes-ruraux

Une tournée à travers quelques gîtes ruraux et maisons d’hôtes à Tabarka et Mateur confirme la pertinence du produit sur le plan touristique et révèle leur importance socioéconomique pour les régions.  

La dernière Journée mondiale du tourisme, se déroulant le 27 septembre de chaque année, était placée cette année sous le signe « Le tourisme rural et son rôle dans la consolidation du développement régional durable ». L’occasion d’aller à la découverte du potentiel des environs des villes de Tabarka et de Mateur en matière de tourisme alternatif et comprendre les contraintes que rencontrent les investisseurs dans ce secteur.

Station thermale Green Hill Resorts

green-hill

La station thermale Green Hill à Beni M’Tir est à quelques kilomètres d’Aïn Draham. Entrepris par Faïez Rouissi, le projet est composé d’une station thermale avec une composante hébergement de 18 chalets dont la capacité de chacun varie entre 2 et 6 personnes, 9 chambres doubles et 5 suites.

faiez-rouissi

Faïez Rouissi, promoteur de Green Hill à Beni M’Tir

La capacité d’accueil de la station thermale est de 120 personnes. A cela s’ajoutent les locaux communs comme les restaurants (au nombre de trois), le bar, la réception, la salle polyvalente et deux piscines dont une couverte. Le projet combine tourisme curatif et écologique et exploite les énergies renouvelables à l’instar de l’énergie solaire. Il a été choisi par la Commission européenne comme projet pilote représentant le pays en matière d’efficacité énergétique.

Faïez Rouissi ne manque pas de souligner que le projet a rencontré beaucoup de difficultés, essentiellement d’ordre financier, administratif et même la réticence des habitants face à un nouvel investissement pourtant capable de changer le visage de la région. Ces obstacles ont retardé la finition du projet dont l’avancement des travaux a atteint 80%.

Actuellement, il oeuvre au bouclage du financement des 20 % restants. Il estime par conséquent que la station thermale Green Hill sera prête à l’exploitation d’ici la fin de l’année mais l’achèvement total des travaux n’aura pas lieu avant le mois de mars 2021. Le coût d’investissement total est estimé à 12,5 millions de dinars


Dar El Karma

Dar El Karma se situe à Tabarka. Il s’agit d’un projet développé par un Tunisien résident à l’étranger. Naceur Ayari avait sa propre entreprise tandis que son épouse travaillait dans une multinationale. Mais il a décidé d’abandonner tout et de revenir s’installer en Tunisie et aider économiquement sa région natale, Tabarka.

hichem-mechichi

Exposition de produits artisanaux locaux à Dar El Karma le 26 septembre dernier visitée par le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, en présence du ministre du Tourisme, Habib Ammar. Le chef du gouvernement a promis de mobiliser les budgets nécessaires pour aider les artisans. Il a considéré que malgré la crise, l’investissement dans ce créneau est très porteur car il s’agit d’un tourisme responsable permettant un développement solidaire. Il a ajouté que ce genre d’investissements correspond à la vision de développement du gouvernement.

dar-el-karma
Malgré les difficultés rencontrées et les procédures administratives lourdes, il n’a pas abandonné son rêve. En juillet 2019, il inaugure le nouveau gîte qui se veut une vitrine des produits du terroir. Il propose pour sa clientèle plusieurs activités comme le pédalo, le kayak, l’équitation, des randonnées avec des VTT et un parcours de vie de 650 mètres. Il va y ajouter le paddle, un spa, etc.

naceur-ayari-promoteur-dar-elkarma

Naceur Ayari, fondateur de Dar El Karma.

Sa clientèle est composée à plus de 90% de Tunisiens mais il y a également des européens et des Libyens. Le promoteur du projet explique que le site du gîte est l’un des endroits les plus sécurisés de la région. Il est encerclé par l’oued qui le protège des animaux sauvages. Les 5 gardiens et les caméras de surveillance veillent à ne laisser aucun intrus entrer. Le coût d’investissement du projet s’élève à 1,7 million de dinars.

Maison d’hôtes Couleur Méditerranée

La maison d’hôtes Couleur Méditerranée est implantée sur un site magnifique donnant sur la mer et offrant une vue époustouflante. Le promoteur du projet est un Français, Johnny Antony, qui est un admirateur de la nature de la région de Tabarka.

Il décide il y a quelques années de s’y installer et de créer son propre projet. La maison d’hôtes est composée de 4 chambres avec une capacité de 10 personnes. La clientèle est notamment tunisienne, française, anglaise. Les clients pourront exercer certaines activités comme les randonnées, la plongée, le golf, etc.

johnny-antony

Johnny Antony, Couleur Méditerranée.


Dar Ichkeul à Mateur

Le gîte rural Dar Ichkeul, de l’ancien arbitre de football Néji Jouini, a été inauguré le 26 septembre courant par le ministre du Tourisme, Habib Ammar. Il est composé de 7 suites et il envisage une extension de 8 autres suites.

L’entrée en exploitation a eu lieu en mai 2019. Les activités proposées sont l’équitation, les quads, la plaisance marine, etc.

neji-jouni-mateur

Promoteur d’un nouveau gîte, l’ancien arbitre international de football Néji Jouini se lance dans le tourisme alternatif.

gite-mateur

Cérémonie d’inauguration du gîte.

Dar Ichkeul contient également une piscine, un étable de chevaux et un poulailler. Le domaine est entouré de champs d’arbres fruitiers et d’un potager. En effet, la plupart des produits utilisés dans la restauration viennent de la production locale. Le projet contribue à créer plusieurs postes d’emploi comme le jardinier, le cuisinier, le dresseur de chevaux, etc.

Kemel Chebbi

Lire aussi:

Journée mondiale du Tourisme : une dizaine de gîtes ruraux et maison d’hôtes honorés

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.