jobs-tunisia-usaid
Fil info

Une enquête de Tunisia Jobs et de l’APTBEF mesure l’ampleur de la crise du secteur touristique

Une enquête de Tunisia Jobs et de l’APTBEF mesure l’ampleur de la crise du secteur touristique

jobs-tunisia-usaid

L’enquête menée par Tunisia Jobs (USAID) et l’APTBEF démontre que les entreprises opérant dans le secteur du tourisme sont dans une situation très difficile avec des caisses quasiment vides et une reprise d’activité qui s’annonce compliquée.  

L’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers et Tunisia Jobs, programme américain de soutien à la création d’emplois dans le secteur privé, ont mené, entre mi-mai et fin juin, une enquête sur l’impact de la crise Covid-19 sur les entreprises tunisiennes auprès des banques et des établissements financiers.

Ces derniers ont interrogé environ 3000 entreprises parmi leur clientèle. Au final, les réponses de 2451 entreprises ont été retenues. L’objectif était de mesurer l’impact  de la crise sur les entreprises par secteur d’activité, par région et par taille d’entreprise. L’idée était en effet d’identifier les secteurs d’activité et les régions les plus touchés.

##dt20##

Il ressort que 6% de l’ensemble des employés des sociétés consultées travaillent dans le secteur du tourisme, des voyages et des loisirs. Les résultats de l’enquête confirment par ailleurs le constat considérant que le secteur du tourisme est parmi les plus touchés et les plus affectés par la pandémie.

En fait, plus de 80% des entreprises touristiques ont enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires supérieure à 50%, soit le taux le plus élevé parmi tous les secteurs.

Une reprise difficile  

A propos de la reprise de l’activité touristique et des voyages, plus de 20% des entreprises travaillant dans le secteur disent qu’elles n’ont aucune nouvelle commande tandis qu’environ 60% ont reçu entre 1 et 50% de nouvelles commandes par rapport à leur rythme ordinaire.

##gl##

Par ailleurs, seulement 15% ont reçu entre 50 et 100% de nouvelles commandes et moins de 5% plus de 100% des commandes par rapport à la période avant la crise. Ces indicateurs démontrent que les entreprises travaillant dans le secteur touristique peinent à reprendre leur activité, voire beaucoup d’entre elles sont très loin de leur rythme habituel.

Capacité financière

La capacité d’autofinancement est un autre indicateur révélateur. Les résultats révèlent encore une fois que la plupart des entreprises n’ont pas les moyens de survivre au-delà de 2 mois avec leurs propres fonds.

tunisia-jobsEn fait, moins de 10% des entreprises touristiques pourront survivre plus de 6 mois avec leurs propres moyens, moins de 10% entre 3 et 6 mois, plus de 35% entre 1 et 2 mois et environ 40% un mois seulement.

Mesures gouvernementales

Les entreprises interrogées ont aussi donné leurs avis concernant les mesures gouvernementales dans le but de les aider à faire face à la crise de COVID-19. D’abord, plus de 75% des entreprises travaillant dans le tourisme, les voyages et les loisirs sont peu ou non satisfaites de la mesure de report des contributions à la CNSS, la considérant moyennement efficace ou non efficace. Pour la ligne de crédit de soutien de 300 MDT, moins de 40% des entreprises la trouvent hautement efficace contre plus de 60% qui la considèrent moyennement ou non efficace.

mesures-gouvernementales

Quant à la mesure de création d’un fonds de garantie de 500 MDT, seulement 10% la jugent non efficace tandis qu’environ 40% la considèrent hautement efficace et 50% environ moyennement efficace.

De même pour le report des crédits bancaires et des institutions financières, plus de 40% des entreprises travaillant dans le tourisme le considèrent efficace contre 20% non efficace. Il est à noter que parmi tous les secteurs, la proportion d’insatisfaction la plus élevée se trouve dans le secteur du tourisme.

Kèmel CHEBBI

financement-tourisme

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.