commission-ftav
Fil info

Commission Transport aérien de la FTAV: ce qui a été obtenu avec les compagnies et l’IATA et ce qu’il reste à obtenir

Commission Transport aérien de la FTAV: ce qui a été obtenu avec les compagnies et l’IATA et ce qu’il reste à obtenir

commission-ftav

La Commission transport aérien de la FTAV mène des batailles sur plusieurs fronts. Le remboursement sur GDS, la validité des EMD et les incentives sont parmi les dossiers brûlants qu’elle gère actuellement.  

Une réunion de la Commission transport aérien (CTA) de la FTAV s’est tenue hier au cours de laquelle plusieurs questions liées à la gestion de la crise Covid-19 ont été soulevées telles que le remboursement sur GDS, la validité des billets émis avec Tunisair, les EMD (Electronic Miscellaneous Document), la TVA, les points bloqués au niveau de l’IATA (Association internationale du transport aérien), les factures Amadeus, les incentives, les états financiers, etc.

##dt20##

Le président de la CTA, Abdelaziz Ben Aïssi, et les autres membres ont rappelé tout d’abord le rythme marathonien des réunions tenues par la Commission depuis le mois de mars. Au total 24 réunions ont eu lieu avec les différentes parties prenantes et concernées allant du chef du gouvernement jusqu’aux ministres du Tourisme, des Finances, des Affaires sociales en passant par les représentants des compagnies aériennes et de la BCT (Banque centrale), etc.

La CTA a crié sur tous les toits afin de faire entendre sa voix et la voix de tous les professionnels et attirer l’attention des autorités sur les difficultés du secteur. 23 courriers ont été envoyés à partir du mois de mars dont plusieurs ont été adressés aux ministres du Tourisme et des Finances, des Affaires sociales et au gouverneur de la Banque centrale pour demander le report des échéances des crédits bancaires et de leasing, de la CNSS, ainsi que demander l’arrêt des poursuites judiciaires à l’encontre des agents de voyage.

##gl##

D’autres courriers ont été adressés au directeur général de l’IATA pour demander des mesures d’accompagnement en faveur des agences accréditées, à l’ECTAA pour demander du soutien et à la direction de l’Aviation civile pour le remboursement des billets non consommés.

Le président de la CTA a indiqué dans ce contexte que plusieurs requêtes ont été acceptées, mais d’autres combats restent à mener avant d’obtenir gain de cause.

Près de 150 agences de voyage opérant dans la billetterie aérienne ont pris par à la réunion.

Remboursement sur GDS

Abdelaziz Ben Aïssi a rappelé que 60% des clients n’ont pas payé leurs billets en ayant trouvé comme excuse de ne pas les avoir utilisés. Il a indiqué dans ce contexte qu’un accord a été trouvé avec Tunisair pour le redéploiement du système de remboursement immédiat pour toute nouvelle émission de billet à partir du 1er août prochain selon la réglementation de la note tarifaire. « Nous allons exiger la même chose aux autres compagnies aériennes de la place », a-t-il prévenu.

Validité prolongée  

D’autres avancements ont été également réalisés grâce aux négociations avec la compagnie nationale Tunisair. Il s’agit des EMD qui deviendront valables un an et demi au lieu d’un an. Idem pour la validité des billets jeunes et étudiants. Cela permettra à plusieurs agences de voyage de ne pas perdre des montants importants sur des EMD qui arrivent à leur terme. De plus, les EMD seront désormais émis au nom de l’agence de voyage au lieu du nom du client. Ainsi, ils éviteront des problèmes liés au remboursement des billets.

FTAV-commission-CTA

Autre point important évoqué lors de la réunion, la position de l’IATA par rapport au remboursement des billets. Le président de la CTA a fait savoir que l’instance internationale du transport aérien vient de changer de position par rapport à ce sujet. Elle est maintenant plus favorable à les rembourser. Il a en effet proposé de saisir l’IATA pour qu’elle rappelle à l’ordre les compagnies aériennes qui refusent de rembourser les billets.

Les incentives

A propos des incentives, les membres de la CTA ont affirmé qu’un accord a été trouvé avec Tunisair afin de verser l’argent des incentives de 2017 aux agences de voyage. Ils ont ajouté que les autres compagnies aériennes ont commencé déjà à le faire. Quant au téléchargement des états financiers, la limite a été reportée au 31 juillet au lieu du 30 juin.

La Commission a proposé encore de demander à l’IATA de baisser au minimum la garantie bancaire, soit 50.000 ou 100.000 DT pour alléger les charges des agences de voyage, surtout que certaines d’entre elles paient une garantie bancaire qui s’élève à 1,5 million de dinars.

Kèmel CHEBBI

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.