tunisia-desert-challenge
Fil info

Tunisia Desert Challenge: 25 pays et 450 participants au départ à Djerba

Tunisia Desert Challenge: 25 pays et 450 participants au départ à Djerba

tunisia-desert-challenge

Le rallye Tunisia Desert Challenge s’élancera de Djerba. Du 6 au 13 novembre 2021, 450 participants et organisateurs de 25 pays s’affronteront dans une course épique. Le parcours comprendra 8 étapes dans le désert, 2500 km, des bivouacs magnifiques et la promesse d’un spectacle sans précédent.

Le retour des sports mécaniques est un signe qui ne trompe pas. Il confirme que la Tunisie revient dans le radar des organisateurs de rallyes en tous genres et que l’attrait pour sa destination se confirme. Pas moins de 350 concurrents et leurs mécaniciens venus de 25 pays différents seront sur la ligne de départ du Rallye Tunisia Desert Challenge à Djerba la semaine prochaine. Un nouvel événement plein de promesses qui contribue à l’image de la destination sur le plan touristique et notamment à travers la mise en valeur de son désert.

agil-sponsor-rallye-challenge

Conférence de presse à Tunis pour annoncer les détails du rallye Tunisia Desert Challenge.

Une conférence de presse s’est déroulée aujourd’hui à Tunis afin d’annoncer les détails de la manifestation. Elle a été marquée par la présence d’au moins deux ministres, celui du Tourisme, Moez Belhassine, et celui de la Jeunesse et des Sports, Kamel Deguiche, ainsi que Nabil Smida, le PDG de la société publique SNDP, distributrice des carburants et lubrifiants de la marque Agil, sponsor officiel de la course.

Ce qui a fait dire à Gert Duson, l’organisateur belge du Tunisia Desert Challenge, que « la coopération avec les autorités tunisiennes se déroule très bien (…) Le pays a une histoire légendaire en matière de rallye-raid. Nous ne voulons rien d’autre que de faire revivre cette tradition ».

Le rallye débutera concrètement le 6 novembre par un prologue de 40 km au sud de l’île de Djerba. Ensuite, la caravane du rallye parcourra le sud de la Tunisie. « En tant qu’organisateurs, notre intention était de montrer la plus grande partie possible du pays. C’est pourquoi nous avons à nouveau opté pour un concept « coast to coast» avec une grande boucle à travers la partie sud de la Tunisie, qui est principalement une zone désertique », a expliqué Gert Duson.

tunisia-desert-challenge

De Djerba, ils se dirigeront vers Ksar Ghilane, où les participants seront accueillis dans un grand bivouac, base du rallye pendant 3 jours. De là, les concurrents parcourront deux autres boucles à travers le désert avant de poursuivre avec la 5ème étape le long du Lac Erreched vers Douz. De là, ils se dirigeront vers le site de la Guerre des étoiles à Nefta où ils feront une autre boucle avant de remonter vers le nord-est lors de la dernière étape, pour arriver à Monastir. C’est là que se déroulera la cérémonie de remise des prix et que les vainqueurs seront récompensés.

Hend Chaouch, pilote de rallye tunisienne et ambassadrice de cette première édition du Tunisia Desert Challenge, a salué lors de la conférence de presse, l’implication de toutes les parties, ce qui permet à la Tunisie de renouer avec les sports mécaniques après une absence des grandes manifestations du genre depuis 25 ans. Elle a également saisi l’occasion d’un clin d’oeil technique au lubrifiant AgilX Advanced qui seront fournis aux concurrents qui le désirent, gage de performance pour leurs moteurs.

Motos, autos et camions

Dans la catégorie moto, 20 pilotes seront au départ, avec, entre autres, comme principal prétendant au titre, le Portugais Mario Patrao, ancien pilote d’usine KTM sur le Dakar. La catégorie SSV est également bien représentée avec 30 équipages, principalement des Pays-Bas, de la Suisse et de la France. Avec entre autres les SSV de Martin van den Brink et de Gert Huzink. « Sur le Dakar et le Morocco Desert Challenge, les camions de l’équipe Mammoet Rallysport et du Team Riwald sont bien connus, ils vont bientôt partir pour l’Arabie Saoudite. Pourtant, les deux pilotes voulaient participer au Tunisia Desert Challenge pour améliorer leurs compétences en matière de navigation », explique Gert Duson. Leur principal concurrent dans la catégorie SSV est l’équipe Xtreme Plus de Marco Piana. Ils ne sont pas des inconnus avec leur participation au championnat du monde des rallyes FIA, au Silk Way Rally et, bien sûr, au Dakar.

Avec 64 pilotes et navigateurs, les 32 voitures forment la plus grande catégorie du TDC. Un nom important à noter ici est celui de Jean Pascal Besson. La dernière fois, il était au départ avec une Peugeot 3008DKR (ex Sébastien Loeb) ; cette fois, il veut gagner avec son « Kingroad Desert One buggy » à deux roues motrices. Il aura de la concurrence avec quelques Hilux Overdrives ainsi qu’avec les pilotes tunisiens Ghilene Baaziz et Achraf Mezhoud en Landcruiser et VW Mitjet. Ils connaissent les dunes techniques et traîtresses de la Tunisie comme personne.

 Sept camions seront également au départ, ils viennent d’un peu partout en Europe : Belgique, Pays-Bas, Italie, France et Espagne. Le nom le plus marquant parmi les camions est certainement celui de l’équipe hongroise Fazekas Motorsport Racing avec son énorme camion Scania de plus de 1200 chevaux.

R.N

 

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.