recommandations-tourisme
Fil info

Les 23 recommandations de l’OMT pour redresser le tourisme après le coronavirus

Les 23 recommandations de l’OMT pour redresser le tourisme après le coronavirus

recommandations-tourisme

Le Comité de crise au sein de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) vient d’établir 23 points destinés à aider le secteur non seulement à se relever mais aussi à mieux progresser. Qu’est-ce que la Tunisie pourrait retenir de ces recommandations somme toute théorique ?

Un appel à l’action a été lancé par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) aux gouvernements et à tous les intervenants préconisant d’apporter un appui urgent et vigoureux au secteur du tourisme mondial face à la crise sanitaire du Covid-19. Ces recommandations préparées par le Comité de crise pour le tourisme mondial qui fait partie de l’OMT visent à aider « le secteur à se relever mais aussi à croître mieux ».

« Ces recommandations spécifiques fournissent aux pays une liste récapitulative de mesures envisageables pour permettre à notre secteur de soutenir l’emploi et aider les entreprises à risque en ce moment précis. Atténuer l’impact sur l’emploi et la trésorerie, protéger les populations les plus vulnérables et préparer le redressement doivent être nos principales priorités » a déclaré le secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili.

Le document est axé sur trois thèmes essentiels à savoir : préparer le redressement dès maintenant, riposter aujourd’hui et préparer demain. La liste des recommandations se présente comme suit :

1) Fournir des incitations au maintien des emplois, soutenir l’activité des travailleurs indépendants et protéger les groupes les plus vulnérables,

2) Soutenir la trésorerie des entreprises,

3) Réexaminer les taxes, redevances et droits et la réglementation ayant une incidence sur les transports et le tourisme,

4) Assurer la protection des consommateurs et la confiance,

5) Promouvoir l’acquisition de compétences, surtout de compétences numériques,

6) Inclure le tourisme dans les dispositifs économiques d’urgence aux niveaux national, régional et mondial,

7) Créer des mécanismes et des stratégies de gestion des crises,

8) Fournir des incitations financières à l’investissement et à l’exploitation touristiques,

9) Réexaminer les taxes et redevances et la réglementation ayant une incidence sur les voyages et le tourisme,

10) Faire progresser la facilitation des voyages,

11) Promouvoir les nouveaux emplois et l’acquisition de compétences, en particulier numériques,

12) Prendre en compte la durabilité environnementale dans les dispositifs de relance et de redressement,

13) Connaître le marché et agir rapidement pour rétablir la confiance et stimuler la demande,

14) Donner une impulsion au marketing et aux événements et réunions,

15) Investir dans les partenariats,

16) Faire une place au tourisme dans les programmes de redressement nationaux, régionaux et internationaux et dans l’aide au développement,

17) Diversifier les marchés, les produits et les services,

18) Investir dans les systèmes d’analyse des marchés et la transformation numérique,

19) Renforcer la gouvernance du tourisme à tous les niveaux,

20) Se préparer aux crises, améliorer la résilience et veiller à inclure le tourisme dans le mécanisme et les systèmes d’urgence nationaux,

21) Investir dans le capital humain et la mise en valeur des talents,

22) Inscrire solidement le tourisme durable parmi les priorités nationales,

23) Passer à l’économie circulaire et s’approprier les ODD (Objectifs de développement durable).

Lire aussi sur le même thème: 

Coronavirus et tourisme : un concours lancé par l’OMT pour trouver des solutions

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.