recettes-tourisme-tunisie
Fil info

Ces recettes (volontairement ?) oubliées du tourisme tunisien

Ces recettes (volontairement ?) oubliées du tourisme tunisien

recettes-tourisme-tunisie

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a dévoilé pour la première fois de nouveaux chiffres concernant des recettes qui, jusque-là, n’avaient bizarrement jamais été comptabilisées dans la rubrique tourisme.

Jusqu’à une période récente, on considérait que le tourisme ne pesait qu’à peine 7% du PIB de la Tunisie. Il a fallu une étude de KPMG commandée par la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH) pour démonter que ce taux était en réalité supérieur à 13% si l’on prenait en considération plusieurs autres activités en rapport telles que le transport aérien ou le tourisme local.

Les recettes provenant du secteur touristique ont été officiellement évaluées par la Banque centrale de Tunisie en 2019 à 5,9 milliards de dinars. Sauf que ce montant n’a pas comptabilisé ni le transport aérien, ni le tourisme local et encore moins le tourisme de proximité (Algérie et Libye).

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi, sur le plateau de la chaîne privée Attessia TV, a dévoilé hier soir de nouveaux chiffres susceptibles d’évaluer le poids réel du secteur touristique dans l’économie du pays.

mohamed-ali-toumi

Mais avant cela, il a fallu expliquer quels sont les secteurs qui ont été pris en considération dans les chiffres révisés:  le ministre a tout d’abord indiqué que l’on veut dire par tourisme toute activité qui touche les établissements d’hébergement (hôtels, maisons d’hôte, gîtes ruraux, etc.), les agences de voyages, les cafés et restaurants touristiques, les espaces de loisirs, les casinos, les sociétés de location de voitures, les guides touristiques, l’artisanat (artisans, commerçants et designers), les sociétés d’animation touristique, les petits métiers du tourisme, les compagnies de croisières, le tourisme de santé, les sociétés de distribution des produits agroalimentaires qui travaillent avec les établissements touristiques, etc. Car, faut-il le rappeler, le secteur emploie et directement et indirectement plus de 1,2 million de personnes.

##dt20##

25% du budget de l’Etat  

Selon les chiffres avancés par Mohamed Ali Toumi, les recettes en devises provenant du secteur touristique en 2019 s’élevaient à 5619 millions de dinars. Mais pour saisir le poids réel du secteur, on doit y ajouter, les recettes réalisées par les deux compagnies aériennes, Tunisair et Nouvelair, sur les vols charters qui ont frôlé 350 millions de dinars en 2019.

Mais pas uniquement, car il y a aussi les recettes provenant des croisières qui auraient pu accoster en Tunisie si on avait pu maintenir le programme  initialement prévu en 2020, soit environ 200 millions de dinars.

Les sociétés de location de voitures réalisent annuellement de leur côté des recettes de 500 millions de dinars sur la location pour les non-résidents. Il y a en outre les recettes provenant du tourisme médical qui sont estimées à 1500 millions de dinars.

Les touristes algériens et libyens procurent également à la Tunisie environ 1400 millions de dinars par an. En somme, les recettes globales générées par le secteur touristique s’élèvent à 9 milliards de dinars, ce qui représente le quart du budget de l’Etat.

K.C

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.