pays-classes-rouge-vert-orange-tunisie
Fil info

Pays classés VERT, ORANGE, ROUGE par la Tunisie : pour en finir avec les critères utilisés

Pays classés VERT, ORANGE, ROUGE par la Tunisie : pour en finir avec les critères utilisés

pays-classes-rouge-vert-orange-tunisie

Pour y voir plus clair concernant la classification des pays en fonction du niveau de leur risque épidémiologique, voici les critères adoptés par la Tunisie tels que définis par l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes.

Le classement des pays selon trois catégories VERT, ORANGE et ROUGE a fait énormément couler d’encre et de salives en Tunisie mais également à l’international auprès des voyageurs et des tour-opérateurs.

Les critères employés n’ayant pas été suffisamment expliqués, l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes (ONMNE) a donc dû apporter certains éclaircissements concernant sa méthodologie de classification des pays en fonction du niveau de risque qu’ils présentent.

##dt20##

L’approche de l’Observatoire est en fait basée sur plusieurs critères scientifiques. Les trois niveaux de risque adoptés sont déterminés selon des critères scientifiques et les indicateurs épidémiologiques en utilisant les différentes sources de données communément utilisées par les différentes instances internationales et en se basant sur un indicateur composite prenant en considération quatre indicateurs épidémiologiques.

Proportion des cas actifs

Le premier indicateur est relatif à la proportion des cas actifs estimée à partir du nombre cumulé de cas les 28 derniers jours sur l’ensemble des cas diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. En effet, quand le nombre des cas testés positifs au Coronavirus est inférieur à 10% de l’ensemble des cas diagnostiqués, le niveau de risque est considéré comme faible. Par ailleurs, le niveau est considéré moyen quand ce taux se situe entre 10% et moins de 50%. Toutefois, quand il est égal ou dépasse les 50% de l’ensemble des cas diagnostiqués, le risque est classé élevé.

L’incidence cumulée

Le deuxième indicateur prend en compte l’incidence cumulée sur 100.000 habitants les 14 derniers jours. Si cet indicateur est inférieur à 10 cas sur 100.000 habitants, le niveau de risque est faible. Cependant, il est moyen quand il se situe entre 10 et 60 sur 100.000 habitants et élevé quand il est égal ou plus de 60 cas sur 100.000 habitants.

La tendance évolutive

Le troisième indicateur, c’est au tour de la tendance évolutive de la pandémie dans le pays depuis l’enregistrement du premier cas de COVID-19. Si la tendance est baissière, le niveau de risque est vu comme faible. Par contre, si la tendance est stationnaire, le niveau est moyen, tandis qu’il est élevé quand la tendance est haussière.

##gl##

Les modalités épidémiologiques

Le quatrième et dernier indicateur se fonde sur les modalités épidémiologiques. Si les cas d’infection sont sporadiques, le niveau de risque est jugé faible. En revanche, le niveau de risque devient moyen si on est en présence de clusters de cas et élevé si la transmission se fait d’une façon communautaire.

K.C

Lire aussi:

Conditions sanitaires d’entrée des voyageurs en Tunisie – Eté 2020

 

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.