Interviews

Mejid Kahlaoui, représentant de l’ONTT pour la Russie : «objectif : 350.000 touristes en 2014»

Mejid Kahlaoui, représentant de l’ONTT pour la Russie : «objectif : 350.000 touristes en 2014»

Comment se présente la saison 2014 au départ de la Russie vers la Tunisie ?

Sur le plan théorique, les prévisions sur le marché russe ne sont pas très fiables car c’est un marché qui dépend essentiellement de la programmation aérienne qui est jusqu’à  présent pas encore finalisée; mais globalement, il devrait y avoir un taux de croissance de 10 à  15%. Sur le plan réel, la question reste posée : est-ce que la programmation prévue va répondre aux objectifs des T.O?

Sur un autre plan, la Tunisie reste une destination concurrentielle sur le marché russe compte-tenu que c’est une destination sans visa et sans frais de visa. Sur le plan tarif, la Tunisie est compétitive et offre un rapport qualité-prix privilégié par rapport à  ses concurrents, ce qui peut nous aider à  atteindre les 340 ou 350 mille touristes en 2014.

Quelle sont les actions engagées sur le marché russe cette année ?

Pour l’année 2014, la stratégie le l’ONTT sera dans la continuité de celle de 2013. Ainsi, nous comptons poursuivre nos actions qui reposent sur 3 grands axes :

– La publicité institutionnelle (TV, Internet et affichage métro) ; cette action débutera au mois de mai 2014.
– Des actions de relations publiques à  travers la participation aux salons et foires et l’organisation de voyages de presse pour une trentaine de journalistes russes au mois de juin pour créer une base médiatique à  nos clients.
– La promotion des ventes des T.O pour la création de la demande.

La Tunisie est-elle une destination sollicitée spontanément par les clients ou pas ?

A part le fait que la Tunisie soit une destination sans visa et sans parler de la sécurité du pays, le client russe choisi la Tunisie selon les recommandations des amis ou de la famille. Ainsi, il y a un taux de fidélisation très élevé. Deuxième raison du choix de la destination Tunisie, c’est le rapport qualité-prix. Et en troisième position, on trouve l’intervention de l’agent de voyages ou du revendeur.

Quels rapports entretenez-vous avec les T.O locaux ?

Nous essayons de suivre la stratégie de l’Office de tourisme mais adaptée à  notre marché ; on maintient les bonnes relations avec nos T.O et on essaye toujours de les informer sur les programmes de l’ONTT à  travers la multiplication des réunions pour la préparation des plan médias et échanger les idées et les expériences. On essaye toujours d’être à  l’écoute.

Propos recueillis par
Janet Rayouf

Lire aussi:

Marché russe en 2014 : mêmes attentes, mêmes soucis

 

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.