chebbi-jalel
Interviews, Les people

Jalel Chebbi: un Tunisien à la tête de Gulf Air à Paris

Jalel Chebbi: un Tunisien à la tête de Gulf Air à Paris

chebbi-jalel

Dans le secteur du transport aérien international, plusieurs Tunisiens occupent de hauts postes de responsabilités. Jalel Chebbi fait partie de cette élite qui fait ses preuves sous d’autres cieux.

Depuis le 1er février 2022, Jalel Chebbi a été nommé Country Manager de la compagnie aérienne Gulf Air pour la France et le Maroc avec siège à Paris. Cette nomination marque un nouveau jalon dans la carrière de ce Tunisien qui a fait ses débuts au sein du groupe Tunisair, notamment au sein de sa filiale à Amadeus Tunisie pendant 4 ans (2001-2006) .

Après une parenthèse technologique, il revient au transport aérien en 2009 en tant que directeur commercial Qatar Airways à Tunis avant de se voir chargé de la direction pays de cette compagnie successivement en Libye, au Maroc une première fois, en Algérie, puis une seconde fois au Maroc jusqu’à sa récente intégration de Gulf Air.

Anecdotes vécues

Et s’il fallait qu’il nous conte les anecdotes vécues, il y aurait de quoi en faire un ouvrage bien chargé. Notamment quand il s’est agit d’ouvrir deux nouvelles escales de la compagnie qatari à Tripoli et Benghazi dans un environnement post-révolutionnaire (2011). Qui plus est dans un pays ou le BSP (Billing and Settlement Planest, ou structure chargée de récolter le montant des ventes des billets d’avion) est absent. Il finira par devoir fermer les escales à distance à partir du Qatar sur fond de guerre civile en Libye (2013).

Affecté au marché marocain fin 2013, il a en charge l’ouverture d’une base opérationnelle de la compagnie à Marrakech avant d’être nommé quelque temps plus tard Country Manager avec, là aussi, des mésaventures provoquées par des événements circonstanciels internationaux.

Au début de la crise politique entre le Qatar et l’Arabie Saoudite, il a la charge de devoir rapatrier 2000 pèlerins marocains bloqués à la Mecque à cause de l’embargo décrété à l’époque sur le transporteur qatari.

L’embargo subi par Qatar Airways

Son passage en Algérie ne fut également pas de tout repos dans un contexte professionnel lourdement impacté par l’embargo auquel est confrontée la compagnie qui l’emploie. Mais il aura aussi et surtout à gérer des crises sociales avec son personnel à Alger et négocier les licenciements décidés en amont par son employeur.

Ses nouvelles fonctions à Paris seront certainement moins mouvementées au sein de cette compagnie de Bahrein qui demeure un transporteur à taille raisonnable (34 appareils) et un quotidien Manama-Paris à gérer mais bien sûr aussi sur Casablanca vers laquelle il gardera un oeil bien ouvert.

Lire aussi sur le même thème:

Sadri Essid nommé directeur des Ventes Air France-KLM pour le Maroc

Sami Debbiche: un Tunisien dans le ciel de Bahrein

Mourad Abdesselem s’envole vers le Golfe

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.