globalia-barcelo
Fil info

En Espagne, la fusion Globalia et Barceló déséquilibrée par le Coronavirus

En Espagne, la fusion Globalia et Barceló déséquilibrée par le Coronavirus

globalia-barcelo

Alors que l’opération était sur le point de se concrétiser entre les deux géants espagnols du tourisme, le coronavirus est venu bouleverser la donne.

Qualifiée d’opération la plus importante du tourisme européen en 2020, elle était très suivie par leurs partenaires en Tunisie. La fusion de la division voyages des deux groupes espagnols Globalia et Barceló ne se déroulera pas selon les plans initiaux. En fait, le projet de base prévoyait la création d’une entreprise détenue à parts égales par les deux entités. Désormais, et suite aux changements de donnes avec la crise du coronavirus en Espagne et ailleurs, les tractations s’orienteraient vers une participation majoritaire de Barceló.

La semaine dernière, les deux sociétés ont présenté à l’organisme chargé de la concurrence en Espagne (la CNMC) une nouvelle proposition d’accord de fusion pour leurs divisions voyages. La CNMC dispose désormais de 30 jours pour approuver la nouvelle opération. Ce changement dans les critères intervient au moment même où les autorités de la concurrence travaillent à l’approbation du rachat d’Air Europa, la compagnie aérienne du groupe Globalia, par Iberia.

L’apport de chacun dans la corbeille de la mariée

Globalia apporte les marques Halcón Viajes, Viajes Ecuador, Geomoon, Travelplan, Welcome, Globalia Meetings and Events, Globalia Corporate Travel et Globalia Autocares à la nouvelle entité.

De son côté, Barceló apporte Ávoris, avec ses marques B the Travel Brand, Catai, Rhodasol, Bedtoyou, BCD Travels et BCD Meetings & Events, ainsi que la compagnie aérienne Evelop, avec ses six avions.

Les divisions hôtelières des deux groupes (Barceló Hotels et Be Live Hotels) ainsi que la gestion et la maintenance des avions Globalia ne sont cependant pas concernées par le rapprochement.

Les deux groupes pesaient ensemble jusqu’à fin 2019 environ 2675 millions d’euros de chiffre d’affaires et totalisaient plus de 1 500 points de vente, ce qui en ferait, à l’issue du rapprochement, le premier groupe de tourisme en Espagne devant El Corte Inglés Viajes.

 

©Destination Tunisie

 

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.