croisieres-port-goulette-tunis
Fil info

Croisières : les paquebots n’accosteront pas de sitôt à la Goulette

Croisières : les paquebots n’accosteront pas de sitôt à la Goulette

croisieres-port-goulette-tunis

A l’image de toutes les autres filières du secteur touristique, l’activité des croisières est à l’arrêt total. Pire encore, les paquebots sont accusés d’être des foyers en puissance de COVID-19. Conséquence: plusieurs compagnies ne cessent de repousser la date de reprise de leur activité.

On espérait que 2020 soit l’année de retour progressif de plusieurs croisières en Tunisie. Au total, 11 croisières étaient attendues pour 9300 croisiéristes dont le premier était prévu pour le 4 avril du mois courant.

Désormais, cet objectif est loin d’être réalisable. Les compagnies de croisières ne cessent de repousser la date de reprise de leur activité. Depuis l’apparition du COVID-19 en Chine fin 2019, plusieurs paquebots sont devenus des foyers de l’épidémie. Ils ont été même qualifiés d’incubateurs géants du Coronavirus par Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État français aux Affaires étrangères.

Rappelons le cas du « Diamond Princess » qui abritait 4.000 personnes à son bord. Ce navire est resté en quarantaine tout le mois de février au large des côtes japonaises. Le nombre de cas contaminés y dépassait 700 et une dizaine de décès y ont été confirmés. Dès lors, les compagnies des croisières décidaient d’arrêter tous les départs des paquebots et d’ajourner à chaque fois la date de la reprise.

##dt2020##

MSC Croisières vient d’annoncer récemment la prolongation de l’arrêt de tous les départs de ses croisières jusqu’au 29 mai. La compagnie avait initialement prévu un arrêt jusqu’au 30 avril.

Lourdement impactés

Hurtigruten prolonge également la suspension de ses opérations. De ce fait, toutes les croisières d’expédition sont suspendues jusqu’au 12 mai. On note aussi que la saison de croisières d’expédition en Alaska est reportée au mois de juillet à la suite de nouvelles restrictions des autorités canadiennes.

Celestyal Cruises va plus loin en prolongeant la suspension de ses départs jusqu’au 29 juin. Les clients de la compagnie auront jusqu’à la fin décembre 2021 pour modifier leur réservation et utiliser leur avoir sur un voyage à réaliser en 2020, 2021 ou 2022. Sinon, Celestyal procédera au remboursement automatique de la somme initialement versée.

Les autorités américaines ont interdit de leur côté tous les navires pour 100 jours. Cette crise sanitaire n’est pas sans lourdes conséquences sur les grands groupes. Selon le journal français Les Echos, les trois groupes cotés, Carnival (Costa), Norwegian Cruise Lines et Royal Caribbean, ont perdu les trois-quarts de leur valeur en Bourse depuis le début de l’année. Costa, qui n’avait pas encore reprogrammé d’accostages à la Goulette, prolonge la suspension de ses activités jusqu’au 30 mai 2020.

Etant donné toutes les complications auxquelles sont confrontées les compagnies de croisières, la reprise progressive de leur activité ne sera pas possible avant l’automne et la Tunisie ne sera probablement pas reprogrammée avant 2021 ou 2022.

Kemel Chebbi

Lire aussi sur le même thème:

Sami Battikh: « après la Goulette, deux autres ports orientés croisières »

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.