Fil aérien, Uncategorized

Air Arabia: Adel Al Ali n’exclut pas un retour sur la Tunisie

Air Arabia: Adel Al Ali n’exclut pas un retour sur la Tunisie

Le patron de la compagnie aérienne Air Arabia, Adel Al Ali, a l’intention de venir en Tunisie prochainement afin d’examiner une éventuelle reprise de l’exploitation de la desserte Casablanca-Tunis entamée en décembre 2010 à travers sa filiale Air Arabia Maroc.

Dans une déclaration accordée à Destination Tunisie, le président de la low cost basée à Sharjah aux Emirats Arabes Unis a expliqué que la  suspension de la ligne avait été décidée suite à la conjoncture ayant prévalu dans la région arabe en 2011.

« Je pense que le marché tunisien est important pour nous. Déjà, nous avions une ligne avec Casablanca et à l’avenir, nous essayerons de le relier avec le Golfe » nous a encore affirmé Adel Al Ali.

Adel Al Ali, président d’Air Arabia, lors du Sommet de l’aviation arabe à Dubaï le 6 décembre dernier.

Air Arabia laisse entendre qu’elle veut tout d’abord étudier le marché tunisien de plus près à la lumière d’un retour à la normale de la Tunisie et d’un retour de son tourisme. « La situation politique est en amélioration constante, le marché est en évolution, il faut évaluer maintenant l’offre et la demande existantes ».

Al Ali insiste cependant sur la nécessité préalable d’examiner le marché en profondeur étant donné la nature difficile et complexe des décisions qui devront être prises dans ce contexte.

Il est à signaler qu’Air Arabia a développé une stratégie de multi-hubs régionaux. D’abord au départ de Sharjah, sa principale base opérationnelle, avec 33 appareils (sur un total de 50) qui y sont basés (Airbus A320 de 162 sièges en classe homogène) et qui desservent 69 marchés de point à point. Elle a également basé deux autres appareils du même type au départ de l’émirat voisin de Ras Al Khaimah.

Mais c’est surtout son expérience dans d’autres pays arabes qui est à souligner étant donné que le transporteur low cost a développé plusieurs hubs, en Jordanie tout récemment (aéroport Queen Alia d’Amman) mais aussi en Egypte (Borj Al Arab) et au Maroc (Casablanca Med V). Sur ce dernier marché, à travers sa filiale Air Arabia Maroc, il continue sa progression au départ de 6 aéroports (Casablanca, Fès, Marrakech, Nador, Tanger et Agadir depuis peu) à partir desquels il dessert 25 aéroports européens (Dublin, Manchester, Cologne, Munich, Copenhague, Stockholm, Toulouse…). Rien que sur le marché français, il a enregistré en 2016 une croissance de 33,2% avec 280.000 passagers transportés.

La compagnie a dégagé lors de son précédent exercice (2016) un bénéfice net de 509 millions de dirhams émiratis, soit l’équivalent de 139 millions de dollars.

H.H

Lire sur le même sujet:

Testé pour vous : un vol sur Air Arabia

La low cost Air Arabia a entamé la desserte de Tunis

Ce qui n’a pas été dit sur la venue d’Air Arabia en Tunisie

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.