Fil info

Quel crédit apporter au retour de l’italien Valtur sur Djerba en 2019 ?

Quel crédit apporter au retour de l’italien Valtur sur Djerba en 2019 ?

Doit-on se réjouir du retour de Valtur sur la Tunisie ? Le groupe touristique italien a en effet annoncé une reprise de ses activités sur la destination avec l’intention de mettre en place un programme charter pour le moins ambitieux sur Djerba à compter de la saison été 2019 au départ des aéroports de Malpensa, Bergame, Vérone, Bologne, Rome et Naples tous les lundis.

Le voyagiste, qui avait quitté la Tunisie en 2011 dans la foulée de sa mise sous administration judiciaire (lire), est désormais dirigé par Roberto Pagliara, patron du groupe Nicolaus, (agissant déjà dans le tourisme avec des clubs en Italie et en Grèce), qui a racheté la marque pour 5,2 millions d’euros en juillet dernier.

Valtur [nouvelle version] vient de se rapprocher de Jalel Hebara, propriétaire de l’ex-hôtel Sprinclub Djerba Golf (4 étoiles, 275 lits), dont la réouverture avait été annoncée une première fois au cours de l’été 2018 mais sans finalement se concrétiser (lire notre article sur le sujet). L’établissement devrait finalement être commercialisé en exclusivité sur le marché italien à compter du 1er avril 2019 pour le compte de Valtur selon les termes convenus entre les deux parties.

Pour l’heure, l’ancien Sprinclub a surtout besoin de rénovation mais serait fin-prêt à la fin du mois de mars 2019 pour accueillir un éductour de 500 agents de voyages si l’on en croit les projets en cours. En octobre 2014 déjà, il avait été annoncé que ce même hôtel avait été loué au groupe italien Uvet pour 5 ans et la création d’une entité tunisienne Uvet Resort Tunisie, annonce jamais concrétisée.

Quant aux actifs et aux comptes de Valtur [ancienne formule], ils sont actuellement placés sous administration dite « extraordinaire ». L’ex-empire, dont la valeur est estimée à plus d’un milliard et demi d’euros, a en effet été confisqué aux héritiers de Carmelo Patti, décédé le 25 janvier 2016, lequel avait racheté Valtur en 1998 (après une longue lutte contre Alpitour). En cause, des liens avec la mafia sicilienne que la justice italienne aurait établi. La presse italienne en est arrivée à parler de l’une des affaires les plus retentissantes de « l’histoire judiciaire italienne ». (Lire les articles du Huffingtonpost Italie ou encore Giornale Di Sicilia).

D.T

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.