toumi-ministre
Fil info

Toumi lève le voile sur les mesures de soutien au secteur touristique

Toumi lève le voile sur les mesures de soutien au secteur touristique

toumi-ministre

Les mesures de soutien en faveur du tourisme, la date de la reprise, la stratégie pour relancer le secteur et bien d’autres sujets ont figuré au menu de la conférence de presse du ministre du Tourisme. Compte-rendu.

Elles étaient attendues avec beaucoup d’impatience. Les mesures gouvernementales destinées à soutenir les  entreprises touristiques frappées de plein fouet par la crise du Coronavirus ont été dévoilées aujourd’hui par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi, lors d’une conférence de presse.

Le ministre a rappelé tout d’abord l’élan de solidarité manifesté par les professionnels du secteur qui ont mis à la disposition du ministère de la Santé plus de 70 établissements hôteliers et 12.000 chambres, outre les moyens de transport, les plats préparés et distribués aux agents de sécurité et aux staffs médicaux.

Les mesures

Le ministre a indiqué que le gouvernement a pris cinq mesures essentielles pour soutenir le secteur du tourisme et de l’artisanat pour qu’il puisse sortir de l’ornière du COVID-19.

##gl##

Il s’agit tout d’abord de la mise en place d’une ligne de crédit spécifique aux secteurs du tourisme et de l’artisanat de 500 millions de dinars dont 100 millions de dinars sont garantis par l’Etat. Il a précisé que les entreprises concernées sont celles dont le chiffre d’affaires a chuté de 25% au mois de mars ou de 40% en avril.

mohamed-ali-toumi

« Cette ligne de crédit n’exclura pas les sociétés classées dans les catégories 0, 1, 2, 3 et 4 par la Banque centrale. Toutefois, pour celles classées dans la catégorie 4, leurs dossiers seront étudiés au cas par cas. Quant aux sociétés classées dans la catégorie 5, elles seront exclues ».

Les avantages

Les avantages de cette ligne de crédit sont notamment une bonification de 2 points sur le taux d’intérêt. Ces deux points seront pris en charge par l’Etat. Le crédit sera par ailleurs remboursé sur 7 ans avec 2 années de grâce. La période durant laquelle les professionnels pourront bénéficier de cette ligne de crédit commence dès sa mise en œuvre jusqu’au mois de mars 2021.

« Les crédits obtenus ne seront pas accompagnés de condition de saisie en cas de non-paiement ni de garanties à produire ».

Les conditions

L’octroi des crédits sera conditionné par la préservation des postes d’emploi au sein de l’entreprise concernée et l’engagement à payer les salaires selon les conventions signées avec les organisations syndicales. En outre, la valeur du crédit ne doit pas dépasser 25% du chiffre d’affaires de la société réalisé en 2019 et sera plafonnée à 1 million de dinars pour chaque unité touristique en exploitation.

Le gouvernement a de même décidé de créer une commission au niveau du ministère du Tourisme et de l’Artisanat composé de représentants des ministères des Finances, des Affaires sociales, de la BCT et de la Sotugar afin de suivre l’exécution de ce mécanisme et intervenir pour résoudre les éventuels problèmes liés aux mauvaises interprétations des décisions du gouvernement par les banques.

##dt20##

Mohamed Ali Toumi a rappelé par ailleurs que le gouvernement a décidé de supprimer la condition du volume d’investissements de 150.000 dinars minimum imposé initialement aux bénéficiaires de la ligne de crédit de 300 millions de dinars destinée à soutenir les PME.

L’objectif est de rendre le plus grand nombre possible de professionnels éligibles aux crédits.

Quant au secteur de l’artisanat, il a été décidé également d’augmenter le montant de la ligne de crédit fournie par la BTS aux artisans en passant de 3 à 10 millions de dinars.

De plus, les artisans installés dans les villages d’artisans rattachés à l’Office national de l’artisanat bénéficieront d’un report de paiement des loyers de leurs locaux commerciaux d’un an, soit à partir du mois de mars 2020 au mois de mars 2021.

Restructuration financière

Dans le cadre de la restructuration financière des hôtels, un groupe de travail sera constitué de représentants de la présidence du gouvernement, des ministères du Tourisme et de l’Artisanat, des Finances, de la Justice et de la BCT afin d’évaluer les mesures prises antérieurement pour la restructuration financière du secteur et élaborer une nouvelle stratégie susceptible de résoudre le problème de l’endettement des sociétés touristiques. La profession sera également représentée.

La relance

Le ministre du Tourisme a fait savoir que des négociations sont en cours pour la reprise de l’activité touristique, initialement prévue au cours de la troisième étape de déconfinement à partir du 4 juin. La relance se fera donc au cours de la deuxième étape du déconfinement, soit entre le 24 mai et le 4 juin.

Il a ajouté que cette décision sera annoncée au cours des 48 heures qui viennent. Dans le même contexte, il a affirmé que le protocole sanitaire est prêt à être appliqué. Une campagne de communication est prévue dans ce sens.

Une reprise par étapes

Selon Mohamed Ali Toumi, les premières cibles seront d’abord les Tunisiens dont l’Etat a le devoir de protéger et de leur fournir les conditions favorables pour se rendre dans les établissements touristiques. Il a en effet indiqué que des packages seront préparés avec les professionnels afin d’inciter au tourisme local.

De nouveaux congés seront probablement accordés aux fonctionnaires dont les congés sont épuisés et des actions avec les mutuelles et les amicales seront lancées dans le but d’encourager les Tunisiens à aller dans les hôtels.

De plus, il y aura le tourisme de voisinage, selon le ministre, à savoir la possibilité de s’ouvrir sur l’Algérie et la Libye. En ce qui concerne l’Algérie, la situation y est encore un peu difficile, mais les autorités de la place préparent déjà la reprise.

ambassadeur-algerie

Entretien avec l’ambassadeur d’Algérie en Tunisie le 12 mai.

Une rencontre entre Mohamed Ali Toumi et le ministre algérien du Tourisme est prévue prochainement dans un point de passage frontalier afin de donner un signal fort au secteur.

Le ministre a également déclaré qu’un grand travail se fait au niveau de son ministère dans le but de communiquer sur les avancées enregistrées par la Tunisie au niveau de la lutte contre le Coronavirus et sa maîtrise de la pandémie. En effet, plusieurs rencontres avec des ambassadeurs européens et étrangers ont été effectuées dans cet objectif.

ambassadeur-russie

Rencontre avec l’ambassadeur de Russie en Tunisie le 12 mai dernier.

Des efforts sont par exemple consentis afin d’inscrire la Tunisie sur la short-list préparée par la Tchéquie sur les destinations sûres où ses ressortissants pourront se rendre cet été.

Les représentants de l’ONTT à l’étranger se mobilisent de même afin de communiquer sur le protocole sanitaire et le succès de la Tunisie à maîtriser l’épidémie. Des visioconférences sont aussi prévues pour expliquer aux T.O où en est la Tunisie actuellement dans la lutte contre le Coronavirus et discuter du programme de réouverture des frontières.

Kemel Chebbi

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.