tourisme-tunisie
Fil info

«La reprise du tourisme ne se fera qu’à partir d’avril 2021» estiment la FTH et la FTAV

«La reprise du tourisme ne se fera qu’à partir d’avril 2021» estiment la FTH et la FTAV

tourisme-tunisie

Entre les hôteliers de la FTH et les agents de voyage de la FTAV, l’heure est à la solidarité sans failles. Dans un contexte de crise touristique aiguë, les deux syndicats patronaux parlent d’une même voix et vont s’atteler à la mise en place d’une feuille de route.

FTH et FTAV sur la même longueur d’onde et le font savoir. Les deux fédérations professionnelles du tourisme ont annoncé «réaffirmer les liens historiques et solides qui les unissent et ont décidé de consolider leurs efforts pour œuvrer à surmonter les difficultés rencontrées par les différentes composantes du secteur stratégique du tourisme suite à la pandémie de COVID-19».

Elles ont également «exprimé leur attachement indéfectible à la pérennité des acteurs touristiques publics et privés et aux postes d’emploi et appellent à une approche interactive et participative pour trouver des solutions adaptées aux circonstances actuelles».

Ces annonces émanent de la rencontre entre leurs bureaux exécutifs respectifs qui se sont réunis hier (photo du haut).

##dt20##

Mais au-delà des amabilités d’usage, la réunion a aussi et surtout débouché sur un certain nombre de recommandations et de demandes concrètes.

La première d’entre elle porte sur la création d’une « commission mixte permanente qui constituera une enceinte de  concertation continue entre les deux organisations » ont déclaré la FTH et la FTAV dans un communiqué conjoint.

En second lieu, elles ont recommandé la création de cette fameuse « Union du Tourisme » qui réuniraient tous les syndicats professionnels qui représentent les métiers du tourisme.

##gl##

Plus encore, il a été appelé à la création d’un Haut Conseil du Tourisme « comme cadre de concertation et de décision sur les politiques publiques relatives au tourisme regroupant tous les intervenants publics et privés ».

De même qu’elles ont demandé la mise en place d’une commission parlementaire fixe chargée du tourisme au sein de l’Assemblée des Représentants du Peuple.

Dans le contexte de crise actuelle, les deux patronats n’ont cependant pas daigné émettre leur avis sur la reprise du secteur, qui ne se fera, selon eux, qu’à partir de 2021 et dépendra de l’évolution de la pandémie, estimant à 90% la baisse d’activité dans le tourisme en Tunisie.

« Pour toutes ces raisons, nous estimons que les  mesures prises par les autorités publiques doivent être renforcées par d’autres mesures d’accompagnement indispensables à préserver la paix sociale et sauvegarder nos entreprises et s’inscrire dans le cadre d’une vision stratégique à moyen terme et à long terme » déclarent la FTH et la FTAV.

Celles-ci ont tenu au passage à «saluer le gouvernement pour les excellents résultats sanitaires affichés par la Tunisie en comparaison avec les destinations concurrentes et enregistrent avec satisfaction la publication du protocole sanitaire par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat, la levée du confinement et l’ouverture des frontières qu’elles espèrent proche».

La commission mixte annonce qu’elle produira dans les jours prochains une feuille de route contenant des propositions concrètes pour la sortie de la crise.

D.T

 

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.