Humeurs

Qui veut la peau d’Amel Karboul ?

Qui veut la peau d’Amel Karboul ?

Décidément, le mandant d’Amel Karboul en tant que ministre du Tourisme ne démarre pas comme elle l’aurait souhaité. Tout d’abord, des critiques ont fusé sur le fait qu’elle n’appartenait pas au secteur qu’elle est appelée à  diriger contrairement à  ses confrères de la Culture, du Transport, de la Justice, de l’Economie, etc. Qu’à  cela ne tienne, personne dans les rangs des professionnels du tourisme ne lui aura tenu rancœur pour ce «défaut de formation».

Ce sera ensuite à  l’Assemblée nationale constituante (ANC) le 28 janvier de la placer en porte à  faux avec une révélation portant sur un voyage effectué par la concernée en Israël. Le chef du gouvernement lui-même, Mehdi Jomaâ, montera au créneau pour prendre sa défense et devoir expliquer qu’il y a quelques années, Amel Karboul avait bien voyagé 24h dans ce pays mais dans le cadre d’une formation au profit de Palestiniens et qui n’avait finalement pas pu se faire.

Pour bien enfoncer le clou, on étalera sur la place publique le nom de son époux, un Allemand que l’on accusera de ne pas s’être converti à  l’islam avant d’épouser dame Karboul.

C’est à  se demander qui en veut après cette femme pourtant au parcours professionnel irréprochable et à  une vie privée qui ne la regarde qu’elle et elle seule.

D.T

Lire aussi :

Ministère du Tourisme : une femme meneuse d’Hommes ?

Les premiers pas d’Amel Karboul en tant que ministre du Tourisme

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.