Humeurs

Restrictions de voyage à l’encontre des Tunisiennes : avec les Emirats, le cafouillage continue

Restrictions de voyage à l’encontre des Tunisiennes : avec les Emirats, le cafouillage continue

Grand flottement ce matin à l’aéroport Tunis Carthage. Les ressortissantes tunisiennes ont été surprises par la nouvelle de leur interdiction d’entrée aux Emirats Arabes Unis. Un arrêté émis ce vendredi par les autorités officielles des Emirats interdisant aux porteuses de la nationalité tunisienne l’accès au territoire émirati même pour une escale a provoqué stupeur et consternation à Tunis.

Quelque soit leur âge ou leur état civil, les Tunisiennes ont été frappées d’une restriction leur refusant l’embarquement à bord des avions à destination des Emirats Arabes Unis. Une décision d’autant plus incompréhensible que toutes étaient détentrices d’un visa en bonne et due forme.

Certaines étaient en famille, d’autres partaient vers une autre destination… La seule exemption a été accordée aux résidentes permanentes et aux personnes en possession d’un passeport diplomatique. Sur place, la représentation de la compagnie Emirates bottait en touche évoquant simplement une consigne stricte. Aucune explication n’a été fournie par les officiels émiratis. Seul filtraient quelques éléments de langage selon lesquels cette restriction serait temporaire.

Entre temps, les Tunisiennes étaient priées d’attendre. Le ministère des Affaires étrangères n’a pas non plus réagi à cette affaire. Une situation déplorable déminée quelques heures plus tard par la levée de cette restriction dont les raisons restent toujours inconnues.

Il ne s’agit pas du premier revers qu’essuient les officiels tunisiens. En 2015, l’interdiction de visa pour les Emirats émise à l’encontre de tous les ressortissants tunisiens a fait sérieusement tanguer les relations diplomatiques entre les deux pays. A l’époque, des Tunisiens avaient été déboutés de visa d’entrée aux Emirats pour des raisons soi-disant sécuritaires.

La restriction émise aujourd’hui par les autorités émiraties a été perçue comme une atteinte à la dignité des femmes tunisiennes d’autant plus qu’elle a laissé entrevoir plusieurs cafouillages de part et d’autre. On ignore la suite qui sera donnée à cette affaire. On ne sait pas non plus si la Tunisie dispose de moyens de riposte à ces insultes répétées. On sait seulement que ces restrictions s’inscrivent en faux des coutumes diplomatiques qui exigent du moins d’avertir ses pairs d’une telle décision au préalable. Plus grave encore, cette décision va totalement à l’encontre des accords internationaux en matière de transport de passagers.

Rabaa Houcine

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.