Fil info

Première sortie officielle de Slim Chaker face aux professionnels : « nous n’avons pas de pétrole mais nous avons du tourisme »

Première sortie officielle de Slim Chaker face aux professionnels : « nous n’avons pas de pétrole mais nous avons du tourisme »

C’était, en quelques sortes, le baptême du feu pour le nouveau secrétaire d’Etat au Tourisme. A l’occasion d’une table ronde interprofessionnelle organisée par notre site sur le thème de la situation préoccupante que traverse actuellement le secteur, Slim Chaker a pris part à  la rencontre pour écouter les professionnels du tourisme débattre de leur situation mais aussi pour répondre à  certaines de leurs préoccupations urgentes. Morceaux choisis.

Couvre-feu : A un professionnel qui souhaitait des explications sur la date éventuelle de la levée du couvre-feu, M. Chaker a déclaré que si la situation se calme, et à  la lumière de la reprise progressive des cours dans les écoles, les collèges, les lycées puis les universités, il sera levé le plus rapidement possible pour permettre une activité normale et pour rassurer aussi bien les citoyens tunisiens que ceux qui viendraient en Tunisie pour une raison ou pour une autre. « Nous sommes tout à  fait conscients des enjeux, il ya aussi l’industrie ». En conséquence, entre tourisme et industrie, ce serait aujourd’hui 1 million d’emplois qui travaillent sur l’économie internationale. « Il ya un édifice qui est encore fragile, qui est celui de la démocratie et de la liberté, et nous n’avons pas le droit de prendre le moindre risque sécuritaire tant par rapport aux Tunisiens qu’au monde entier ».

Open Sky : y a-t-il maintien de la décision prise par l’ancien pouvoir ? Réponse du secrétaire d’Etat : « Au niveau du gouvernement, nous n’avons franchement pas parlé de tout ça vu les urgences, mais les engagements seront tenus, sauf s’il ya des données nouvelles. Il y a le principe de la continuité de l’Etat valable dans tous les pays du monde ».

Budget 2011 : « il n’y aucune raison de toucher au budget qui a été fixé pour l’année 2011 et on travaillera dessus jusqu’à  preuve du contraire. »

Animation : « si vous voulez faire de l’argent, il faut faire de l’animation qui a tant fait défaut à  la Tunisie. Au cours des 4/5 dernières semaines, j’ai découvert des gens extraordinaires : des bloggers, des jeunes rappeurs, des troupes de théâtre, des caricaturistes… La Tunisie a montré au monde entier une force inouïe et une capacité d’invention créatrice qui font honneur. Je vous invite à  encourager ces jeunes qui ont contribué à  cette révolution en les ramenant pour faire des spectacles aux touristes, en proposant des pièces de théâtre qui ont été durant des années interdites en Tunisie pour qu’ils se fassent connaître, etc. »

Les relations entre l’administration et la profession : « Je suis prêt à  me mobiliser immédiatement toute une journée pour vous. Quand j’ai pris mes fonctions au ministère du Tourisme, j’ai annoncé que nous ne ferions plus rien tous seuls. C’était ma première décision. Deuxième décision : on ne met pas les professionnels devant le fait accompli mais au contraire, on les associe pour qu’ils soient à  nos côtés au stade de la réflexion. Troisièmement : adapter ce qu’on peut faire à  ce qu’ils peuvent nous dire ».

La place du tourisme dans le gouvernement de transition : « Je suis avec vous et tout le gouvernement l’est aussi parce que le secteur du tourisme est un secteur vital pour la Tunisie ; nous n’avons pas de pétrole mais nous avons du tourisme ».

L’image actuelle de la destination : « La chance de la Tunisie aujourd’hui à  l’international, c’est qu’elle a une image qui est au Top. Comment la protéger ? Comment la conserver ? Nous avons fait quelque chose d’exceptionnel : une révolution par les jeunes, avec les nouvelles technologies, sans leadership politique, sans armée etc. C’est une leçon de stratégie de simplicité et d’espoir au monde entier, maintenant, nous ne devons pas décevoir tous ceux qui se sont battus pour ça. »

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.