nouvelair-directeur-general
Fil info

Nouvelair crève l’abcès : « des mesures d’urgence pour Tunis-Carthage !»

Nouvelair crève l’abcès : « des mesures d’urgence pour Tunis-Carthage !»

nouvelair-directeur-general

En dépit d’une saison qui s’annonce prometteuse, la compagnie Nouvelair lance un appel aux autorités afin qu’elles prennent des mesures d’urgence à l’aéroport Tunis-Carthage, considéré comme «un point noir».

 «S’il n’y a pas de mesures urgentes pour l’aéroport Tunis-Carthage, cela peut bousiller tous les préparatifs des compagnies aériennes». C’est le cri d’alarme lancé par Chokri Zarrad, directeur général de Nouvelair, à l’occasion d’une conférence de presse tenue à Tunis le 1er avril.

Le responsable de la première compagnie aérienne privée tunisienne a déploré les freins au bon fonctionnement des flux de passagers sur l’aéroport de la capitale. Il a tenu à rappeler à l’occasion que l’expérience client pouvait être parfaitement optimale dans les premières phases du voyage, à partir de l’étape de la réservation du billet en ligne ou en agence, mais que cette expérience se détériorait dès la phase d’arrivée à l’aéroport.

Chokri Zarrad a cité quelques exemples concrets, comme notamment la disponibilité des comptoirs d’enregistrement mis à la disposition de la compagnie. « Nous ne maîtrisons pas le nombre de comptoirs ouverts à l’aéroport et nous nous battons pour en avoir 5 » a-t-il déploré.

« Que dire quand nous avons 4 vols dans un créneau d’une heure », rappelant que la faute n’incombait pas à la compagnie.

Impossible le matin de partir à l’heure

« De Tunis, il est impossible le matin de partir à l’heure et ce n’est pas la faute des compagnies, tout est prêt, l’avion, les équipages, etc. ». Allusion faite au parcours complet du passager qui peut atteindre quelquefois une heure pour les formalités de police.

« Il est dans l’intérêt du pays de résoudre cela pour offrir aux passagers et notamment les Tunisiens de l’étranger des conditions d’accueil optimales » a-t-il souligné en des termes très diplomatiques mais qui laissent deviner l’ampleur de la problématique vécue.

Ces difficultés semblent toutefois n’exister qu’à Tunis, car les autres aéroports, même les moins modernes, tels que Monastir ou Djerba, continuent d’offrir des services selon les normes. Ce qui laisse penser que le problème de Tunis-Carthage n’est pas purement structurel mais avant tout organisationnel.

H.H

Lire aussi sur le même thème: :

Nouvelair annonce 130 vols par semaine cet été, une classe Eco-Premium et un nouveau site de réservation

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.