Fil aérien

Ligne Tunis-Montréal: Syphax présente sa version

Ligne Tunis-Montréal: Syphax présente sa version


iSpeech

De nombreuses informations de presse ont fait état hier de la suspension par les autorités aéronautiques canadiennes de la licence d’exploitation de la ligne aérienne Tunis-Montréal accordée à Syphax Airlines.

La compagnie privée tunisienne est vite montée au créneau expliquant que pour « des raisons d’optimisation de l’exploitation de ses lignes commerciales, elle a délibérément demandé, en septembre 2014, à l’Office des Transports du Canada (OTC), de suspendre provisoirement sa ligne régulière Tunis – Montréal – Tunis et ce dans l’objectif de reprendre l’activité sur la destination Canada au printemps 2015″.

Le transporteur ajoute à ce propos que « les autorités canadiennes ont totalement adhéré à cette démarche et que Syphax Airlines travaille d’arrache-pied en vue de la reprise imminente des vols sur Montréal. Une destination sur laquelle la compagnie a d’ores et déjà fidélisé une clientèle aussi bien tunisienne, canadienne qu’internationale et réalisé un taux de remplissage important dès sa première année d’exploitation » ajoute la compagnie dans un communiqué.

Et pour démentir certaines rumeurs qui laissaient entendre la fin imminente de ses activités, la compagnie déclare être « un acquis national et demande aux médias de bien vouloir vérifier auprès de sa direction de communication avant de publier des articles qui peuvent lui porter préjudice ainsi qu’au pays » (sic!).

Rappelons  que la suspension de la cotation de Syphax Airlines à la Bourse de Tunis le 17 novembre dernier a alimenté la rumeur. Le Président du Conseil du marché financier, Salah Sayel, avait alors expliqué, à l’Agence Tunis Afrique Presse, que la suspension de la cotation des actions Syphax Airlines était une mesure préventive due à la non publication par la compagnie de ses états financiers intermédiaires au 30 juin et de ses indicateurs d’activité relatifs au troisième trimestre 2014.

Contactée par le CMF, la compagnie a justifié ses retards de publication par des défaillances du système informatique, a ajouté Salah Sayel, qui a insisté sur la nécessité pour les autorités du marché financier de connaître l’ampleur des engagements effectifs de la compagnie.

Le coordinateur général de Syphax Airlines a pour sa part indiqué que les états financiers au 30 juin 2014 ont bien été arrêtés mais non publiés car révélant des dépenses non justifiées, raison pour laquelle Syphax Airlines a demandé un audit approfondi, a rapporté pour sa part le site Tustex spécialisé dans l’analyse boursière.

A ce jour (9 décembre), la cotation de la compagnie à la Bourse de Tunis n’a cependant toujours pas repris.

D.T

 
 
  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.