Fil aérien

Grande première : l’ONTT va enfin soutenir financièrement le transport charter

Grande première : l’ONTT va enfin soutenir financièrement le transport charter

L’annonce devrait être officialisée le 14 avril 2011. L’Office national du tourisme tunisien a finalement consenti de soutenir financièrement les trois compagnies aériennes tunisiennes, les publiques Tunisair et sa filiale Tunisair Express ainsi que la privée Nouvelair. Ce soutien a pour objectif d’aider ces compagnies à  maintenir leurs vols charters quand bien même leurs taux de remplissage seraient insuffisants. Concrètement, l’ONTT devrait financer les vols dont le coefficient de remplissage est supérieur à  50% et inférieur à  80%. Les sièges invendus, dans la proportion des 30%, seront pris en charge par l’Office au même prix que celui facturé au tour-opérateur.
L’objectif de cette opération est d’encourager les tour-opérateurs à  ne pas annuler leurs vols quand le taux de remplissage est insuffisant. Dans cette démarche, ce sont donc les voyagistes qui opèrent avec les compagnies aériennes tunisiennes qui seront privilégiés dès lors qu’ils seront capables d’assurer 50% de remplissage des avions. L’action de soutien sera mise en place du 15 avril au 15 juin 2011, voire même jusqu’au 1er juillet si les budgets le permettent.

Longtemps refusé par les autorités tunisiennes d’avant et d’après le 14 janvier, ce concept de soutien financier direct semble donc être devenu une alternative incontournable pour tenter de sauver la saison été 2011. La pratique, utilisée par exemple de manière systématique par l’Egypte en temps de crise, sera toutefois différente en Tunisie. Si l’Egypte a soutenu à  tour de bras tous les T.O en compensant les sièges vides des charters, l’investissement consenti par l’administration du Tourisme tunisien (via le FODEC dont elle assure la gestion) reviendra à  garder les fonds injectés dans le circuit économique tuniso-tunisien. Reste maintenant à  savoir comment les autres T.O (notamment les plus grands comme Thomas Cook, TUI ou en encore ITS), qui ne font pas appel au pavillon national pour le transport de leurs clients, réagiront à  cette décision qui ne précise pas le cercle des bénéficiaires autres que tunisiens.

J.R
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.