Fil info

FTH : opération séduction et sensibilisation du marché local

FTH : opération séduction et sensibilisation du marché local

La Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH) joue la carte de la franchise. A l’orée d’une haute saison touristique 2018 qui s’annonce exceptionnelle, le syndicat patronal a anticipé sur le revers de la médaille d’une telle conjoncture sur le marché local. Il a choisi à cet effet le canal des médias pour faire différentes annonces. Lors d’une conférence de presse organisée ce matin à Tunis, son message était sans ambiguïté : en dépit du retour des marchés touristiques classiques, le secteur de l’hôtellerie ne va pas pour autant tourner le dos à la clientèle nationale qui a totalisé 6.315.000 nuitées en 2016 (par rapport à 11.500.000 nuitées européennes à titre d’exemple).

Un message fort

« Le marché local est un marché prioritaire et stratégique » a tenu à confirmer Mehdi Allani, vice-président de la FTH et président de la Fédération régionale de l’hôtellerie du Cap Bon, qui a été transparent sur la question : « ce que l’on a gagné avec ce marché en 2015, 2016 et 2017, on ne veut pas le perdre ».

La FTH a donc voulu transmettre un signe fort en cette veillée d’armes, celui d’inciter la clientèle tunisienne à réserver d’avance, d’abord pour « trouver de la place dans les bons hôtels », et ensuite pour bénéficier de tarifs attractifs. Une opération de sensibilisation qui a tout lieu d’être cette année dans la perspective du retour en force de la clientèle européenne traditionnelle qui « réserve longtemps à l’avance » a prévenu Rym Belajouza, secrétaire générale de la Fédération, lors de la conférence de presse.

Jouer la carte de la qualité

Dans la foulée, la FTH a également mis en exergue un « point de vigilance ». Elle a en effet lancé un appel à la clientèle locale afin qu’elle consulte les sites de notation des hôtels (Booking, TripAdvisor et autres) pour choisir au mieux leur hôtel. Une manière implicite de se dissocier des établissements qui manquent de rigueur sur le plan qualité et qui impactent négativement sur l’image de tout un secteur. Mouna Ben Halima, vice-secrétaire générale, a même recommandé de faire attention aux hôtels qui vendent à bas prix. « Ne vous fiez pas au nombre d’étoiles » a-t-elle prévenu de surcroît. Dans la foulée, elle a également saisi l’occasion pour réitérer l’appel de la FTH à renouveler au plus vite les normes de l’hôtellerie qui datent de 2005 et qu’elle a jugées comme étant archaïques et n’intégrant pas le facteur qualité.

Hôtellerie et artisanat, l’indéfectible rapport

Ce qui peut être qualifié d’action de vulgarisation et de sensibilisation du marché local s’accompagne également d’une opération très concrète et qui apparaît déjà comme étant particulièrement pertinente pour aller à la conquête du grand-public. La FTH a en effet misé sur le Salon de la création artisanale qui se déroule du 26 avril au 5 mai au Parc des expositions du Kram. Et elle ne s’y est pas trompée puisqu’elle a choisi la manifestation qui draine le plus de visiteurs avec 130.000 personnes attendues. Elle y prendra part avec un stand (en harmonie avec la thématique du salon) qui couvrira 238 m² et accueillera à tour de rôle une soixantaine d’hôtels qui viendront proposer des offres de séjour à des prix attractifs pour les visiteurs.

Au-delà de cette action de sensibilisation commerciale, il a été décidé que la FTH sponsorise les prix des 3 concours que l’Office national de l’Artisanat organise chaque année pour un budget de 10.000 dinars dans le but de soutenir la créativité. Mehdi Allani a indiqué que le gagnant de l’année du concours de la création artisanale se verra offrir une exposition itinérante dans la mesure où plusieurs hôtels l’accueilleront dans les régions.

Plus encore, et à travers ce rapprochement avec l’artisanat, la FTH s’implique dans la lutte contre les produits contrefaits en les bannissant des gift-shops situés dans les hôtels. « La contrefaçon asphyxie notre artisanat, cela entraîne une image négative de notre produit touristique » a-t- elle encore souligné dans ce qui apparaît finalement comme une cause commune aux deux secteurs.

H.H

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.