Fil info

La FTAV se range aux côtés de la décision de l’ECTAA pour préserver les intérêts des agences tunisiennes

La FTAV se range aux côtés de la décision de l’ECTAA pour préserver les intérêts des agences tunisiennes

La prochaine réunion du Comité Transport Aérien de l’ECTAA va se tenir à Tunis en février 2019 à l’invitation de la FTAV

 La Fédération Tunisienne des Agences de Voyages (FTAV), annonce qu’elle se range aux côtés de l’ECTAA (Confédération européenne des associations d’agences de voyage et de tour-opérateurs), dont elle est membre depuis 2015, dans le litige qui oppose les agences de voyages aux compagnies aériennes membres de l’IATA (Association internationale du transport aérien).

Cette position de la FTAV intervient en marge de la 41e conférence IATA des Agences Passagers qui s’est déroulée à Genève les 30 et 31 octobre derniers et qui a été marquée par la décision des compagnies aériennes membres de l’IATA de démanteler unilatéralement le processus de consultation local des agents de voyages.

« Il s’agit d’un dossier technique qui nous préoccupe au premier degré puisqu’il risque d’avoir des  répercussions négatives sur les agences de voyage tunisiennes accréditées dans l’émission de billets d’avion et notamment sur les critères financiers qui sont exigés d’elles, ce qui peut constituer une menace pouvant se répercuter sur le processus de vente des billets d’avion à nos clients en Tunisie » a expliqué M. Jabeur Ben Attouche, président de la FTAV.

Il est à souligner que pour être accréditées, les agences de voyage doivent répondre à des critères financiers locaux déterminés conjointement par les compagnies aériennes et les agents du Conseil mixte du programme d’Agence (APJC) qui, en Tunisie, est composé paritairement de 8 compagnies aériennes et 8 agences de voyages.

Réunion au siège de la FTAV de la CTA (Commission Transport aérien) suite à la mission effectuée à la réunion IATA de Genève).

Mohamed Dhaouadi, conseiller auprès de la FTAV et expert dans la réglementation avec les compagnies aériennes, a résumé les principaux actes de la participation tunisienne à la conférence de Genève : « Tout d’abord, la FTAV a rejeté de l’annulation par l’IATA de la fréquence mensuelle de règlement BSP. La Tunisie demeure ainsi le seul pays BSP à bénéficier d’une période de crédit de 45 jours pour ses agents accrédités. En second lieu, la période de remise d’une garantie bancaire (actuellement de 30 jours) a été étendue à 40 jours (au même titre que le Canada et certains pays d’Amérique latine). Ensuite, nous avons obtenu la confirmation de la suspension de l’ordre gouvernemental conditionnant la migration de la Tunisie vers le nouveau modèle d’accréditation IATA NewGen ISS en 2020/21. Parmi les autres points, le maintien des critères financiers locaux actuels ainsi que du niveau des cotisations ».

En marge de la Conférence, des réunions ont été tenues avec le Secrétaire Général de l’ECTAA qui a confirmé l’acceptation de la proposition de la FTAV de tenir la prochaine réunion du Comité Transport ECTAA (Air Matter Committee) à Tunis en février 2019. Tout comme au cours d’une réunion avec le président de l’UFTAA (United Federation of Travel Agents Association), celui ci a exprimé le souhait de voir la FTAV réintégrer cette Confédération.

Par ailleurs, la FTAV a rappelé à l’IATA l’obligation de communiquer à Tunisair les résultats d’impact du NewGen ISS sur les agences des pays entrés dans ce nouveau régime (2 vagues de pays déployées). Le Comité Stratégique a passé en revue le suivi de questions relatives au décommissionnement sur le marché et préconisé les actions adéquates à entreprendre. Ces actions restent pour l’instant confidentielles et les résultats qui en découleront seront portés à la connaissance des concernés en temps opportun.

 

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.