Fil aérien

Ahmed Smaoui, la nouvelle voix qui se joint à l’open sky

Ahmed Smaoui, la nouvelle voix qui se joint à l’open sky

« Il faut se lancer avec courage dans la libéralisation du ciel, mettre fin à la politique protectionniste et aux accords bilatéraux » entre les pays dans le transport aérien. Cette déclaration n’est peut-être pas révolutionnaire en soi, sauf qu’elle émane d’un ancien ministre du Transport et ancien PDG de Tunisair, en l’occurence Ahmed Smaoui.

S’exprimant lors d’une conférence débat organisée aujourd’hui par le CJD Tunis (Centre des Jeunes Dirigeants d’Entreprise) sur le thème du e-tourisme, Ahmed Smaoui s’est prononcé en faveur d’une « dérégulation de manière générale de toutes les routes aériennes ».

En sa qualité d’expert en tourisme, Ahmed Smaoui a émis ces recommandations concernant le transport aérien parmi d’autres portant sur la relance du tourisme de manière générale « qui ne reprendra plus avec le même modèle » qu’on lui connait.

« Il faut aller vers la banalisation des vols et qu’il n’y ait plus de charters, réguliers, supplémentaires, cargo… Nous devons donner de la souplesse à tous les vols comme ils le veulent, avec une liberté tarifaire également à appliquer » a-t-il expliqué, se disant favorable au low cost et à l’open sky.

Autre recommandation de l’ex PDG de la compagnie aérienne publique, que « Tunisair se déleste et filialise ses activités pour être à la tête d’une coalition portant le pavillon national pour mieux concurrencer les opérateurs étrangers ».

Il a également appelé à « multiplier les lignes régulières de Tunisair autant que possible en mettant des vols réguliers quotidiens sur les principales destinations avec des batteries tarifaires » (fondées sur le Yield Management).

Abordant la question de l’aéroport Tunis-Carthage, l’ancien haut responsable a souligné la nécessité d’en faire « un hub de transit international ». « Je pense que Tunis-Carthage peut encore traiter le double de sa capacité et a encore 25 ans devant lui a-t-il soutenu.

En conclusion, Ahmed Smaoui a émis le voeu de voir se créer un jour un ministère du Tourisme et du Transport aérien « afin de sauver le pavillon national et le tourisme tunisien ».

D.T

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.