aérien-mondial
Fil info

L’aérien ne reprendrait qu’en 2029 selon un scénario pessimiste de l’Eurocontrol

L’aérien ne reprendrait qu’en 2029 selon un scénario pessimiste de l’Eurocontrol

aérien-mondial

Le scénario le plus pessimiste ne prévoit un retour à la normale du trafic aérien qu’en 2029, tandis que le plus optimiste envisage un retour aux niveaux de 2019 qu’en 2024.

L’Eurocontrol (Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne) a publié récemment ses prévisions en rapport avec l’évolution du trafic aérien dans la zone européenne durant les prochaines années. Elles sont basées sur les données du trafic aérien intra-européen mais aussi des marchés ayant des liaisons avec l’Europe comme l’Afrique du Nord, etc. La Tunisie étant liée fortement au marché européen, elle sera directement concernée par chaque scénario.

Trois scénarios

Les prévisions sont axées sur trois scénarios. Le premier scénario (le plus optimiste), le trafic devrait revenir au niveau des chiffres de 2019 d’ici 2024. Néanmoins, pour le deuxième scénario (le plus probable), même en 2024, le trafic ne représenterait que 92% des performances de 2019. Par ailleurs, le troisième scénario (le plus pessimiste) prévoit que le trafic en 2024 ne représenterait que 75% des réalisations de 2019.

trafic-eurocontrol

Les auteurs de ce document considèrent qu’il s’agit d’« une image catastrophique pour l’aviation et montre clairement pourquoi il est si important que les États prennent des mesures cohérentes pour soutenir l’industrie aéronautique et faire en sorte que les passagers se sentent à nouveau en sécurité ».

Dans quels cas voir ces scénarios vont se concrétiser ?

Pour que le premier scénario se concrétise, il faudra qu’un vaccin soit largement disponible pour les voyageurs en 2021, sinon en cas de fin de la pandémie. En ce qui concerne le deuxième scénario, il faudra que le vaccin soit largement disponible en été de 2022 ou bien une fin de la pandémie. Dans ce cas de figure, le trafic ne reviendrait au niveau des chiffres de 2019 qu’en 2026. Quant au scénario le plus pessimiste, à savoir que les chercheurs aient été incapables de trouver un vaccin efficace, le trafic ne reviendrait au niveau de 2019 qu’en 2029.

Les prévisions prévoient donc que l’évolution du secteur de l’aviation est fortement liée à la rapidité avec laquelle on trouve un vaccin efficace pour le Covid-19.

K.C

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.