Quand le conflit inter-libyen déborde sur l’ex-hôtel Abou Nawas Tunis Reviewed by Momizat on . La société libyenne Laico Hotels & Resorts Management Company et la société Libyan African Investment Company organisent demain une conférence de presse en La société libyenne Laico Hotels & Resorts Management Company et la société Libyan African Investment Company organisent demain une conférence de presse en Rating: 0
Accueil » Fil info » Quand le conflit inter-libyen déborde sur l’ex-hôtel Abou Nawas Tunis

Quand le conflit inter-libyen déborde sur l’ex-hôtel Abou Nawas Tunis

La société libyenne Laico Hotels & Resorts Management Company et la société Libyan African Investment Company organisent demain une conférence de presse en présence du président et du directeur général de Laico Hotels & Resorts Management Company ainsi que des membres du Conseil d’administration de la société propriétaire, Libyan African Investment Company (Laico), pour annoncer les détails de l’ouverture de l’hôtel connu sous le nom d’Abou Nawas Tunis avant son rachat par le groupe libyen éponyme.

Fermé pour des travaux de rénovation qui se sont éternisés, l’établissement avait laissé entendre sa réouverture imminente sous une enseigne sud-africaine, en l’occurrence Legacy. Un haut responsable de cette chaîne est d’ailleurs en Tunisie depuis un moment dans le but de reconstituer les équipes à tous les niveaux (finance, marketing et commercial, cuisine, restauration, ressources humaines…) et a organisé à cet effet des journées portes ouvertes les 19 et 23 janvier courants pour le recrutement du nouveau personnel.

Rivalités partisanes

Cependant, les dirigeants du groupe Laico en place depuis 2012 ont été démis récemment de leurs fonctions et remplacés par de nouveaux responsables. Sauf que les dirigeants déchus ne l’entendent pas de cette oreille et seraient entrés en résistance considérant leurs remplaçants comme des rivaux illégaux. En effet, les deux parties en conflit appartiennent chacune à l’une des deux autorités actuellement en place en Libye et qui se disputent la légitimité du pouvoir: l’ancien management serait proche du gouvernement dit de Tripoli (Fajr Libya) tandis que les nouveaux responsables qui ont été récemment nommés à la tête de Laico Hotels & Resorts Management Company et de la société Libyan African Investment Company sont plutôt apparentés à celui de Tobrouk (basé aussi à Malte) et reconnu par l’Occident.

Le siège de Laico se situe aux Berges du Lac à Tunis lequel coiffe non seulement Laico Tunisie (avec ses 3 hôtels de Tunis, Yasmine Hammamet et Djerba) mais également la vingtaine d’autres établissements que la chaîne gère en Afrique sous les enseignes Laico et Ledger, outre ceux confiés à d’autres groupes hôteliers étrangers.

Actuellement, la tension serait à son paroxysme et la réouverture de l’ex-Abou Nawas Tunis un enjeu politique entre les deux parties qui se sont affrontées ces derniers mois par tribunaux libyens interposés, lesquels tribunaux auraient finalement « légitimé » les responsables nommés par Tobrouk. Théoriquement, la passation de l’hôtel de Tunis devrait intervenir demain 24 janvier. Une journée qui s’annonce très chaude pour les deux belligérants.

© Destination Tunisie

Lire aussi sur le même sujet :

Qui se soucie du devenir des hôtels libyens en Tunisie ?

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page