algerien-tunisie
Fil info

Tourisme algérien en Tunisie: une saison qui ne s’annonce pas sous de bons auspices

Tourisme algérien en Tunisie: une saison qui ne s’annonce pas sous de bons auspices

algerien-tunisie

De nombreux professionnels du tourisme en Tunisie attendaient des nouvelles en provenance d’Algérie pour se prononcer sur la saison. Elles sont tombées hier.

L’Algérie ne va pas rouvrir ses frontières, ni terrestres, ni aériennes, ni maritimes au moins pour plusieurs semaines encore. L’information a été communiquée hier par les autorités algériennes qui ont annoncé que la décision a été prise lors d’une réunion du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, sous la présidence du président Abdelmadjid Tebboune.

« L’examen d’une éventuelle réouverture de l’espace aérien et des frontières terrestres et maritimes a été reporté à début juillet » a indiqué un communiqué de la présidence de la République algérienne.

##dt20##

En d’autres termes, si la Tunisie a annoncé la réouverture de ses frontières le 27 juin courant, il n’en sera donc pas de même côté algérien. En cause, la situation sanitaire qui demeure encore délicate dans le pays qui a entraîné la fermeture des frontières depuis la mi-mars.

De l’avis de plusieurs professionnels du tourisme tunisien, cette décision, bien qu’économiquement difficile, est parfaitement légitime. « Elle aura au moins l’avantage de donner plus de temps aux autorités tunisiennes d’éclaircir les conditions d’entrées des touristes algériens en Tunisie » souligne un acteur du secteur spécialisé notamment dans l’accueil des touristes algériens, qui explique: « La dernière annonce de la présidence du gouvernement tunisien concernant les tests Covid exigés ainsi que les restrictions dans les hôtels pour les touristes ne peuvent en aucun cas s’appliquer à la clientèle algérienne qui a ses propres spécificités qu’il faut prendre en considération ».

##gl##

L’espoir demeure cependant de voir les Algériens de retour en Tunisie à compter du mois d’août, « juste après l’Aïd » si la décision de réouverture des frontières était prise par les autorités.

Sauf qu’avec la conjoncture touristique qui prévaut également en Tunisie et suite à cette annonce des autorités algériennes, de nombreux hôtels ont finalement fait le choix de rester fermés cet été, ce qui entraînera une offre en lits en très forte baisse.

De plus côté algérien, les épreuves du bac ayant été reportées au mois de septembre, il faudra s’attendre à une régression très prononcée des départs en vacances cet été.

Donia Touihri

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.