Fil info

Tourisme écologique : à  quand un cadre législatif encourageant ?

Tourisme écologique : à  quand un cadre législatif encourageant ?

17 parcs nationaux et 27 réserves naturelles : c’est le patrimoine naturel que la Tunisie possède et qu’elle aspire à  exploiter afin de promouvoir le tourisme écologique, créneau jusqu’à  ce jour peu valorisé. En collaboration avec le bureau sous-régional de la FAO pour l’Afrique du Nord, le département de l’agriculture et de l’environnement organise, les 13 et 14 juillet, à  Tunis, un atelier national sur le thème « Ecotourisme: pour une valorisation des écosystèmes forestiers et un renforcement du développement communautaire ».

Ce workshop de deux jours a pour but d’engager une réflexion approfondie sur le potentiel naturel, culturel et économique de la Tunisie dans la perspective de créer des projets de tourisme écologique fiables et rentables pour les populations rurales.

Youssef Saâdani, responsable de la direction générale des forets (ministère de l’Agriculture et de l’environnement), a recommandé, pour réaliser les objectifs escomptés dans ce domaine, la promotion de partenariats entre l’administration, les groupements de développement et le secteur privé. Il a aussi appelé à  nouer des liens avec les tour-opérateurs étrangers, estimant que « les infrastructures ne manquent pas pour développer cette activité « amie de l’environnement ».

Intervenant à  cette occasion, Salem Hamdi, secrétaire d’Etat chargé de l’Environnement, a souligné que l’écotourisme, qui se résumait, auparavant, à  quelques initiatives privées, devrait être généralisé afin d’exploiter à  bon escient les 72 sites naturels qui se trouvent dans toutes les régions du pays.

Sur un autre plan, le secrétaire d’Etat a mis en garde contre les dangers de la surexploitation du littoral où sont implantées 90% des unités hôtelières, critiquant « l’abandon », sous l’ancien régime, des sites et des potentialités des diverses régions du pays.

En attendant également le développement d’un cadre législatif pour encourager la création de projets de tourisme écologique.

Lire sur le même thème :

Kerkennah : le projet touristique Sidi Founkhal sera-t-il vraiment déterré ?

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.