Fil info

Taxe de voyage en 2016: ce que le gouvernement prépare

Taxe de voyage en 2016: ce que le gouvernement prépare

Beaucoup de flou a régné ces dernières semaines autour de la question du timbre de voyage et des nouvelles dispositions de la Loi de Finances pour l’année 2016 à ce propos.

Tout d’abord pour ce qui concerne le timbre de 60 dinars que les Tunisiens et les résidents dans le pays sont dans l’obligation de s’acquitter à la sortie du territoire, rien n’a changé. Le projet de Loi de Finances 2016 n’apporte aucune modification à cette disposition. Toutes les informations  relayées dans certains médias sont sans fondement.

Le timbre de sortie supprimé est celui de 30 dinars qui était imposé aux touristes quittant le territoire. La mesure avait été abolie fin août, les attentats du Bardo et de Sousse ayant finalement eu raison de cette taxe décriée car imposée au moment du retour et source de nombreux problèmes dans son application.

Cependant, la suppression de cette taxe touristique n’était que provisoire puisque le ministère des Finances revient à la charge dans le projet de Loi de Finances pour l’année prochaine. Désormais, il est question d’un montant de 8 euros qui sera intégré au billet d’avion. Ce sont donc les compagnies aériennes qui devront l’imputer aux titres de transport pour ensuite le reverser à l’OACA (Office de l’aviation civile et des aéroports) qui le collectera au profit du Trésor public.

Cette nouvelle disposition devra cependant être approuvée par l’Assemblée des représentants du peuple avant de pouvoir entrer en application.

Du côté des fédérations professionnelles du tourisme, on se satisfait de cette décision car il s’était avéré impossible pour le ministère des Finances de mettre en place un timbre d’entrée dans le pays pour les visiteurs étrangers.

Toutefois, il est à craindre que le montant de cette taxe ne soit utilisé à des fins autres que celle de la promotion touristique, d’autant que le budget du secteur pour 2016 sera probablement revu à la baisse étant donné que la contribution des professionnels, et notamment celle des hôteliers (qui y participent à hauteur de 1% de leur chiffre d’affaires), sera forcément en recul au vu de la chute des réalisations du secteur.

D.T

 

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.