Fil info

Sun Marin : l’aventure se termine en queue de poisson

Sun Marin : l’aventure se termine en queue de poisson

Le tour-opérateur Sun Marin, spécialiste de la Tunisie, de l’Egypte, de la Turquie et du Maroc, a été placé en liquidation judiciaire le 20 décembre par le tribunal de Nanterre. Créé en février 2010 en France, ce voyagiste se voulait être un T.O « responsable, solidaire, environnemental, privilégiant le développement durable ».

Sun Marin comptait dans son tour de table notamment Tahar Khadraoui (Air Marin Suisse) et Adel Oueslati (ex Jet Tours), et au tout début de l’aventure, l’hôtelier marocain Mekki Mestari (hôtel Marrakech Ryads Parc & Spa). Le T.O était également adossé à  la société de gestion hôtelière H&C qui exploite actuellement l’hôtel El Fell à  Hammamet Nord.

Lors de son démarrage, Sun Marin avait été accusé de profiter de la disparition des voyagistes Royal Tour ou encore Mille et Un Soleils pour récupérer leur clientèle, accusation qui avait été démentie par les responsables du T.O. Pour la petite histoire également, à  ses débuts, Sun Marin devait être dirigé par Férid Fetni, aujourd’hui à  l’ONTT.

Aux dernières nouvelles, le voyagiste tenterait une recapitalisation mais qui n’aurait pas abouti à  ce jour. L’aventure pourrait donc prendre fin moins de deux ans après son lancement effectif. La faute au Printemps arabe ?

Lire aussi :

Sun Marin bouge sur le marché français

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.