Fil info

Qui sont véritablement les Polonais actuellement dans le Sud tunisien ?

Qui sont véritablement les Polonais actuellement dans le Sud tunisien ?

Annoncé depuis plusieurs mois comme un événement majeur pour le tourisme tunisien sur le marché polonais, le congrès des T.O polonais en Tunisie s’est avéré être en fait l’Assemblée générale des membres de la Chambre polonaise du tourisme (PIT). La délégation ayant pris part au voyage dans le Sud tunisien est composée de 235 personnes, essentiellement des agents de voyages revendeurs, des transporteurs touristiques terrestres, des compagnies d’assurance, des T.O spécialisés dans l’incoming, venus sur un vol spécial affrété par Tunisair au départ de Varsovie.

Grande a donc été la déception des professionnels de Djerba venus le 10 novembre à  l’hôtel Vincci Helios pour prendre part au Workshop organisé pour la circonstance. « Nous nous attendions à  rencontrer des tour-opérateurs avec qui nous aurions pu tisser des liens commerciaux » a regretté un directeur général d’hôtel présent.

Toutefois, le choix de la PIT d’organiser son AG pour la deuxième fois en Tunisie (la première avait eu lieu en 1998) est tout de même significative et les opérateurs tunisiens espèrent que l’événement permettra de dynamiser un marché en phase descendante. En effet, de 174.000 touristes en 2009, l’on devrait se contenter de 150.000 arrivées cette année en Tunisie. La crise économique a en effet laissé des séquelles sur le pouvoir d’achat des Polonais. Mais il faut aussi souligner que la disparition tragique du président polonais lors d’un accident d’avion a grandement affecté la population et a eu pour conséquence de freiner les départs en vacances à  l’étranger, sachant que sur une population de 38 millions d’habitants, ce sont 7 millions de personnes en moyenne qui partent en vacances chaque année.

Jan Korsak, président de la PIT, à  la tête de la délégation présente à  Djerba, a expliqué la crise à  sa manière :
« quand il y a insécurité financière dans une famille, le plaisir des vacances est supprimé ».

Interrogé sur la perception de la destination Tunisie en Pologne, il a confirmé sa bonne image mais n’a pas manqué de souligner qu’il y avait aussi des effets de mode, citant nommément « l’Egypte, le Maroc et l’Algérie comme étant des pays intéressés par les touristes polonais qui augmentent leur actions de promotions ce qui donne ses fruits ».

La Tunisie espère donc beaucoup de ce marché qui souffre d’un manque de capacités aériennes. Depuis la fermeture par Tunisair en 2006 de la ligne régulière Tunis-Varsovie, les tour-opérateurs sont tenus de se contenter des vols charters. Oasis Tours et Exim sont à  ce titre les deux principaux voyagistes au départ de ce marché, marqué récemment par la faillite de Select, un voyagiste local appartenant à  un Tunisien résident en Pologne.

Pour les professionnels du tourisme, le manque de desserte aérienne constitue le frein principal au développement du marché. Tandis que Tunisair est totalement absente du marché régulier pour cause de rentabilité insuffisante, on se demande comment l’Egypte arrive à  programmer 3 vols réguliers par semaine et le Maroc 2 vols en hiver.

En attendant, la PLT poursuit ses travaux à  Djerba aujourd’hui et devrait ensuite se déplacer à  Tozeur demain 13 novembre 2010 et ainsi découvrir l’offre touristique à  la fois de l’est et de l’ouest tunisiens. La délégation repartira le 15 novembre.

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.