Stars en vacances

Malek Jaziri, côté court… et côté voyage

Malek Jaziri, côté court… et côté voyage

Il est, à  ce jour, le seul joueur tunisien à  être entré dans le classement ATP (officiel) des 100 meilleurs tennismen du monde. Ce qui est loin d’être banal. La vie de Malek Jaziri, 28 ans, peut se résumer en une longue liste de tournois, de sets, de points, de jeux décisifs, autant sur gazon que sur terre battue.
Joueur professionnel, il a enchaîné une trentaine de compétitions rien que durant le premier semestre 2012. Sac de sport en bandoulière et raquette en main, ce Bizertin d’origine (1,85 m pour 80 kg) joue devant son public (on l’a vu lors du dernier Open de Tunis), mais surtout à  l’étranger dans les plus grandes compétitions.
Il sillonne par conséquent le monde où on l’a vu lors des derniers grands tournois internationaux : Roland Garros à  Paris (où il a réussi à  atteindre le second tour), Queen’sEngland, et Wimbledon (Grande-Bretagne) où il a joué arborant les couleurs de l’ONTT (Office national du tourisme tunisien) pour qui il tient le rôle d’ambassadeur de la destination Tunisie. Son meilleur classement ATP à  ce jour : 73e.
Mais Malek Jaziri n’entend pas en rester là  et vise carrément le Top 50 des meilleurs tennismen du monde. Toute la Tunisie sportive n’a d’yeux que pour lui…
En attendant sa prestation aux J.O de Londres cet été, voici ses petits secrets de voyages.

Quelle a été la destination de votre premier voyage ?
La France, j’avais 10 ans, j’en garde de merveilleux souvenirs, quelques flashs.

Et votre dernier voyage ?
Londres pour le tournoi de Wimbledon. J’ai gagné le premier match contre l’Estonien JurgenZopp sur un score de 3 à  2 (6-4; 6-4; 3-6; 4-6; 7-9). Je suis passé au deuxième tour mais j’ai perdu contre l’Allemand PhilippKohlschreiber (tête de série N°27) sur le score de 6-1; 7-6; 6-1. (Une victoire contre ce joueur lui aurait permis d’affronter Rafael Nadal ndlr).

En avion, long, moyen ou court courrier, vous êtes en classe éco ou Business ?
Cela dépend de mon voyage, mais franchement aujourd’hui, mes déplacements sont tous professionnels ; en gros, disons en classe éco, et Tunisair comme transporteur.

En voyage, de quelle manière êtes-vous habillé ?
Hors du terrain, je suis en jean, pull, baskets. Le soir, quand je suis de sortie, c’est costume, chemise et chaussures de ville.

En avion, de quelle façon vous meublez le temps ?
Je regarde un film, j’écoute de la musique et si je suis accompagné, j’aime bavarder avec mes potes.

Combien de pays avez-vous visités ?
Je dirais le monde entier : la Chine, le Japon, les grandes et petites îles du Pacifique, l’Europe évidemment, l’Afrique, l’Amérique centrale et du Sud, les Etats-Unis et le Canada. Prenez un planisphère et je vous dirais quels pays je n’ai pas visités… (rires).

Le pays qui vous a captivé ?
La Colombie, Bogota, très vert et nature exubérante, la richesse de ses cultures, la chaleur de ses hommes, le mélange des races qui nous apprennent tellement de choses, les pierres et monuments vieux de milliers d’années ; disons que j’aime l’Amérique du Sud.

Et la ville qui vous a marquée ?
Barcelone, où j’ai vécu pendant 2 ans ; évidemment, beaucoup de souvenirs, des sorties mémorables, des amitiés, la Rambla, les rues, une ville d’art, de rencontres, ouverte sur le monde.J’y ai noué des amitiés, je connais ses artères comme ses recoins, ses monuments, ses boites, sa gastronomie, les variétés de tapas ; la vie quotidienne y est agréable et riche d’événements, des lots de surprises que vous réserve chaque jour, etc.

De quoi est composé le petit déjeuner du sportif de haut niveau que vous êtes ?
Pain grillé, thé, jus et céréales complètes, muesli aussi.

Amateur de cinéma, quel genre de films vous regardez ?
Généralement des films d’action. Je me laisse aller : Bravehart, Gladiator, Man and Fire, ça me distrait, j’aime les films à  effets spéciaux.

Et quelles musiques vous écoutez ?
Encore une fois, cela dépend des heures de la journée. Pour le moment, côté chanson arabe, j’écoute RaghebAlama. Sinon, j’écoute de tout et à  n’importe quelle heure.

La plus belle chanson ?
« Some one likeyou » d’Adèle, mais ça changera peut-être.

Est-ce que vous lisez ?
Oui je lis, un peu de tout, les livres sur l’Histoire, sur la politique, j’aime lire les biographies des grands athlètes : Beckham, Zidane, etc.

Quel est votre champion préféré ?
Incontestablement Pete Sampras ; je le trouve élégant sur le court, son jeu est offensif, calme quand il faut, j’aime son style de jeu, ses mouvements, ses retours, ses revers, il attire le spectateur, et ça c’est important aussi.

Votre principal trait de caractère ?
Le calme. On dit de moi que je suis posé, je le crois volontiers, modeste, toujours positif, je ne peux pas parler d’élégance, laissons aux autres les qualificatifs élogieux.

La qualité que vous préférez chez un homme ?
Respectueux des autres, le sens de l’humour, la modestie, un homme fidèle à  sa parole, à  ses engagements.

Et chez la femme ?
L’ouverture d’esprit, l’intelligence, l’élégance ; j’aime les femmes bien éduquées qui savent soutenir une conversation.

Qu’est-ce qui vous fait rire ?
Je ris beaucoup, en famille, avec des amis, un rien me fait rire quand je suis de bonne humeur, je suis donc souvent bien disposé à  écouter les blagues.

Votre plus grand regret ?
De n’avoir pas été plus tôt en Europe en tant que joueur.

 Propos recueillis par 
 Hamma HANACHI

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.