Fil info

L’ONTT brieffe ses troupes avant la haute saison touristique

L’ONTT brieffe ses troupes avant la haute saison touristique

Quelques jours avant le début du mois de juillet, le premier responsable de l’ONTT a convoqué hier à  Tunis les commissaires régionaux au Tourisme. A l’ordre du jour : les préparatifs de la haute saison touristique, la propreté des stations et la qualité des services.Dans une conjoncture particulièrement morose où 3000 emplois ont déjà  été perdus par le secteur, qui enregistre actuellement une baisse de 40% des entrées et de 50% des recettes, la tâche ne s’annonce pas facile, ni pour l’administration de tutelle, encore moins pour les professionnels.Habib Ammar, directeur général de l’Office, n’y est en tout cas pas allé par quatre chemins avec ses troupes et pour ce qui concerne la propreté et la qualité de l’environnement, il semble leur avoir donné pour consigne de «prendre au quotidien des initiatives avec les responsables régionaux tout en associant la société civile dans cette tâche».Quant à  la qualité des services et au terme d’un débat portant sur la situation qui prévaut dans toutes les zones, il a été convenu d’engager une campagne nationale de contrôle et de la qualité des prestations qui démarrera à  partir du 1er juillet pour s’étaler sur trois semaines et dont l’objectif majeur, a souligné le DG de l’ONTT, est de «privilégier le conseil et l’encadrement des gestionnaires des établissements touristiques».Autre sujet incontournable : le tourisme intérieur. Habib Ammar a insisté à  ce propos sur la nécessité d’engager une concertation permanente avec les professionnels en vue d’assurer les meilleures conditions d’accueil et de séjour et de tenir une information crédible et continue, surtout pour ce qui est de l’accès aux établissements touristiques. Cette recommandation est également valable pour la clientèle algérienne qui, légitimement, devrait également bénéficier de meilleures conditions de passage aux postes de frontières terrestres.Pour cela, il faudra tout d’abord que s’établisse un climat sain pour qu’un partenariat étroit et effectif avec la profession puisse se mettre en place. Les commissaires régionaux ont eu pour instructions de «faire de la qualité des prestations une préoccupation quotidienne particulièrement pour ce qui est des conditions d’hygiène et de la sécurité».

Crédit photo: hôtel Green Palm Djerba

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.