Humeurs

L’euro en feu

L’euro en feu

L’euro vaut actuellement 2,3 dinars. Pauvre monnaie tunisienne qui s’est dévaluée de plus de 10% depuis le début de l’année 2013. Mais ceux qui sont le plus à  plaindre, ce sont les hôteliers qui continuent à  signer leurs contrats avec leurs partenaires tour-opérateurs en dinars tunisiens -monnaie de singe pratiquement- tellement l’environnement économique est affecté par la situation politique et par les perspectives de croissance pessimistes.

«Si les tiraillements politiques continuent de peser sur le climat des affaires et, si les débats sur les questions économiques et financières n’arrivent pas s’extirper du terrain de l’incompétence et du populisme, et si le syndicalisme ne déserte pas la surenchère revendicative, alors tous les scénarios sont possibles, y compris celui d’une cure d’austérité avec une dévaluation fort douloureuse» a estimé le professeur Moez Laabidi, enseignant à  la faculté des Sciences économiques et de Gestion de Mahdia et conseiller économique auprès de MAC SA.
Du côté des hôteliers, la question de la signature des contrats en euros avec les tour-opérateurs est donc aujourd’hui d’une importance cruciale. Mais tout le monde l’entend-il de la même oreille ?

D.T
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.