iata-tunisie
Flash info

L’IATA prépare un redémarrage de l’aérien en trois étapes

L’IATA prépare un redémarrage de l’aérien en trois étapes

iata-tunisie

Les mois de juin et de juillet, et le quatrième trimestre devraient être les trois échéances clés de redémarrage de l’activité aérienne.

Pas de redémarrage des vols internationaux avant le quatrième trimestre, c’est en tout cas le plan qui se dessine au niveau de l’IATA (Association internationale du transport aérien).

Dans une déclaration à la radio France Inter le 16 mai, Alexandre de Juniac, directeur général de l’IATA, a révélé la démarche de l’institution internationale prévue pour relancer l’activité aérienne. C’est un plan qui prévoit un redémarrage progressif qui comprend trois étapes à savoir : reprise des vols domestiques, puis ouverture des marchés continentaux pour en venir ensuite aux vols intercontinentaux.

##gl##

« Nous avons préparé pour le monde entier (…) un plan de redémarrage de l’industrie que nous voulons faire en trois phases : d’abord les marchés domestiques à la fin du deuxième trimestre, c’est-à-dire au mois de juin; ensuite au troisième trimestre, à partir de juillet, nous aimerions rouvrir les marchés continentaux, c’est-à-dire l’Europe, l’Amérique du Nord ou l’Asie-Pacifique; et ensuite au quatrième trimestre, l’intercontinental », a-t-il détaillé.

« Normalement, si nous sommes suivis par les gouvernements avec lesquels nous discutons et qui ont d’ailleurs une attitude assez ouverte sur cette question, nous devrions pouvoir voyager en France à partir de juin et en Europe en juillet-août, avec un trafic réduit, un nombre de destinations qui sera un peu plus limité, mais enfin nous pourrons prendre l’avion », a-t-il poursuivi.

##dt20##

Conditions sanitaires de voyage

Le directeur général de l’IATA a, par la même occasion, évoqué la question des mesures sanitaires à mettre en place avant le redémarrage des vols en indiquant que son institution travaille avec tous les gouvernements de la planète et avec l’OMS (Organisation mondiale de la santé) pour mettre en place un processus de contrôle sanitaire des passagers qui redonne d’abord confiance à ces derniers pour reprendre l’avion.

Il s’agit par ailleurs de recueillir l’acceptation des gouvernements afin de lever les mesures de restriction imposées aux frontières. Ce protocole devrait avoir lieu avant fin mai. Il est à rappeler dans le même sens que l’IATA s’oppose à la mesure qui prévoit d’imposer une quatorzaine obligatoire pour les voyageurs.

K.C

Lire aussi sur le même thème:

L’IATA ne veut pas de siège du milieu vide dans les avions

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.