Fil info

Ecoles hôtelières: la rentrée des vraies réformes ?

Ecoles hôtelières: la rentrée des vraies réformes ?

Le dispositif  public de la formation hôtelière et touristique est aujourd’hui fort de huit écoles et centres avec une capacité globale de formation de 3300 apprenants et d’un budget annuel de plus de 12 millions de dinars. Pour la prochaine année scolaire, ces écoles accueilleront plus de 1800 apprenants dans différentes filières.

La préparation de la rentrée des écoles hôtelières et touristiques relevant du ministère du Tourisme et de l’Artisanat vient de faire l’objet d’une séance de travail présidée par Selma Elloumi-Rekik, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, en présence des directeurs des écoles, des enseignants et des inspecteurs des techniques pédagogiques.

 L’impact sur la qualité des prestations

Introduisant les travaux de cette rencontre, la ministre a mis en relief l’importance cruciale que revêt la formation et ses conséquences sur la qualité des prestations, exhortant les responsables à accélérer la réforme du secteur, la modernisation des installations et le renforcement du système aux doubles plans humain et matériel afin de crédibiliser la qualité de l’enseignement et de le mettre en phase avec les évolutions du secteur.

Elle a en outre insisté sur l’importance de la coopération internationale et à veiller au plus vite à rétablir les connexions, longtemps absentes, avec les grandes écoles internationales.

Les principales recommandations du débat ont essentiellement porté sur les insuffisances des ressources humaines, la rénovation de certaines écoles, dont le délabrement appelle à des solutions urgentes, sur la souplesse de la gestion et le fonctionnement des établissements, sur la révision des programmes pédagogiques et sur les conditions de travail du personnel opérant dans ce secteur.

Au terme de cette rencontre, la ministre a annoncé une série de mesures urgentes à mettre en œuvre pour la prochaine saison dont notamment le démarrage de la réforme, la modernisation des installations des cuisines des écoles et des départements d’hébergement, la mise à niveau des bâtiments et la création d’une structure chargée exclusivement de la maintenance.

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.