Fil info

Croisières aériennes : la Tunisie peut-elle en tirer profit ?

Croisières aériennes : la Tunisie peut-elle en tirer profit ?

L’activité des croisières aériennes est un nouveau produit développé par les T.O et certaines chaînes hôtelières de luxe. Un exemple concret de cet aspect créatif dominant le secteur. Le secteur touristique en Tunisie sera-t-il capable de tirer profit de cette nouvelle tendance ?

Le monde du tourisme innove, se diversifie et crée de nouveaux produits dans le but d’attirer et toucher toutes les niches de clientèle. Les enseignes hôtelières mondiales, haut de gamme, s’aventurent de plus en plus hors de leurs domaines habituels en vue de renflouer leurs caisses et s’offrir de nouvelles opportunités. « Celui qui n’évolue pas disparaît », disait Charles Darwin.

Le concept des croisières aériennes propose en fait aux clients de faire une tournée dans plusieurs destinations, tout en assurant le transport aérien, les transferts, les excursions et les hébergements. Quand l’organisateur est une chaîne hôtelière, l’hébergement se fait évidemment dans les hôtels de l’enseigne.

Ce business qui cartonne doucement séduit de plus en plus des marques très connues. Four Seasons, par exemple, commercialise actuellement trois itinéraires pour 2019 dont un voyage de 16 jours à travers le continent sud-américain, avec étapes au Costa Rica, à Buenos Aires, à Bogota et dans les îles Galapagos, selon le site « Tour Hebdo ».

Selon toujours la même source, la compagnie de croisières Crystal Cruises crée à son tour une croisière aérienne avec son propre Boeing 777,  dénommée Crystal Skye. Le groupe hôtelier hongkongais Peninsula a noué un partenariat avec Crystal pour la commercialisation de croisières aériennes en Chine. Par ailleurs, le groupe américain Ritz-Carlton va, de son côté, lancer en 2019 sa propre compagnie de croisières.

 

Où en est la Tunisie ?

La clientèle des croisières aériennes appartient évidemment à la classe aisée, puisque ce produit coûte jusqu’à 100.000 euros par personne. La programmation de la Tunisie dans des itinéraires de croisières aériennes sera sans doute une aubaine pour le secteur du tourisme grâce à une clientèle dépensière. L’ouverture récente de l’hôtel Four Seasons à Gammarth rend ce scénario envisageable et plausible, si on prend en considération que la chaîne canadienne a été pionnière en la matière en se dotant d’un Boeing 757 à ses couleurs au printemps 2015 pour se lancer dans la nouvelle activité. Les voyages de l’année 2018 à bord de cet avion de 52 places affichent d’ores et déjà complets. De ce fait, l’inscription de la destination dans les itinéraires de sa croisière serait probablement une simple question de temps, en attendant particulièrement l’ouverture du ciel. Entre-temps, les professionnels sont appelés à préparer le terrain pour accueillir ce genre de croisières.

crédit photo: Emirates

K.C

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.