coronavirus-hotels
Flash info

Coronavirus: la crise la plus grave de l’histoire de l’hôtellerie selon l’UNIH

Coronavirus: la crise la plus grave de l’histoire de l’hôtellerie selon l’UNIH

coronavirus-hotels

L’UNIH (Union nationale de l’industrie hôtelière) a déclaré aujourd’hui que le secteur de l’hôtellerie tunisienne était en train de traverser « la crise la plus grave de son histoire ».

La pandémie de la COVID-19 a vidé les hôtels de tous leurs clients, mettant tout le personnel en chômage technique et réduisant la trésorerie des hôtels à néant. C’est le terrible constat fait par l’UNIH.

« Face à cette situation catastrophique, sans précédent et qui risque de perdurer, l’UNIH appelle le gouvernement, les autorités politiques et monétaires du pays à soutenir le secteur hôtelier par des mesures concrètes et immédiates, à même d’assurer sa survie et de sauvegarder les emplois ».

Parmi les mesures préconisées, celles de reporter, et sans pénalités, toutes les échéances bancaires et de paiements des impôts et taxes (TVA, IS…), des cotisations sociales (CNSS) et des redevances d’électricité, de gaz et d’eau. Elle demande par ailleurs d’accorder des crédits de campagne à toutes les entreprises hôtelières, sans distinction de classe.

S’agissant de l’avenir proche, l’UNIH se dit « convaincue que l’année touristique peut encore être sauvée si l’épidémie du coronavirus est maîtrisée dans les plus brefs délais en Tunisie et que l’Etat manifeste une véritable volonté politique d’appui au secteur touristique ».

Il est à rappeler dans ce sens que le chef du gouvernement, Elyès Fakhfakh, a réuni hier les présidents de la FTH, de la FTAV et de l’UNIH, ainsi que les représentants de la Fi2T et de la FTRT afin de débattre des mesures souhaitées face à la crise déclenchée par l’épidémie mondiale actuelle.

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.