Comment Antalya se mobilise pour compenser son déficit en touristes russes Reviewed by Momizat on . Quand un professionnel du tourisme décide de passer devant la caméra à des fins promotionnelles en faveur de sa destination. Il s’appelle Sardar El Machhadani. Quand un professionnel du tourisme décide de passer devant la caméra à des fins promotionnelles en faveur de sa destination. Il s’appelle Sardar El Machhadani. Rating: 0
Accueil » Actu d'ailleurs » Comment Antalya se mobilise pour compenser son déficit en touristes russes

Comment Antalya se mobilise pour compenser son déficit en touristes russes

Quand un professionnel du tourisme décide de passer devant la caméra à des fins promotionnelles en faveur de sa destination.

Il s’appelle Sardar El Machhadani. Ce turco-syrien est le fondateur et le dirigeant de Karnak Travel, agence de voyages et tour-opérateur (incoming et outgoing) basé à Istanbul qui s’est spécialisé dans le tourisme arabe sur la Turquie. Karnak Travel opère actuellement sur 14 pays arabes (18 avant le « printemps arabe »). Sur une destination comme Antalya dans le sud du pays qui reçoit 80.000 touristes arabes, 65.0000 passent par Karnak Travel. Un chiffre que Sardar El Machhadani compte bien booster en se reconvertissant dans… la comédie.

Autrefois, 4 millions de Russes

Dans cette ville qui borde la Méditerranée, le tourisme est sinistré. Il fut un temps pas si lointain où cette station de 650.000 lits à elle toute seule (oui, 650.000 lits dont presque 370 hôtels 5 étoiles) totalisait 4 millions de Russes. Ce qui a fait dire à certains qu’Antalya était finalement devenue une province russe. Les choses ont cependant bien changé ces derniers mois. La brouille politique entre la Turquie et la Russie a mis a mal le tourisme, l’un des deux poumons économiques de la zone (aux côtés de l’agriculture). Les professionnels du secteur ont donc dû mettre la main à la pâte pour survivre en attendant que la brouille politicienne se dissipe. Et chacun y est allé de son idée et de son initiative. Le patron de Karnak Travel, en fin connaisseur des attentes de sa clientèle de prédilection, mise sur un nouveau feuilleton TV sur lequel il s’est vu offrir le rôle principal. Sa diffusion a commencé le premier soir de Ramadan sur TRT Arabic, la déclinaison en arabe de la chaîne turque. Le succès phénoménal des feuilletons d’origine turque doublés en arabe connaissent depuis quelques années un succès retentissant dans le monde arabe. A tel point que les arrivées de touristes arabes ont bondi de 100.000 à 3,1 millions ces dernières années en Turquie.

Raisonnement touristique

C’est donc sur cette vague que Sardar El Machhadani, qui parle aussi bien le turc que l’arabe, a décidé surfer. « Je suis acteur dans le feuilleton et je tiens le rôle principal, celui d’un homme d’affaires. A travers Karnak, j’ai offert la logistique à la société de production qui avait fait appel à nous en tant que prestataires. Mais comme mon esprit raisonne uniquement « tourisme », j’y ai vu une opportunité d’être reconnaissant envers la Turquie qui abrite actuellement 4 millions de réfugiés arabes » a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse le weekend dernier à Antalya.

Et pour ne pas faire les choses qu’à moitié, Karnak Travel a invité plus de 500 agents de voyages et une centaine de journalistes de tous les pays arabes pour la promotion du feuilleton. Des invités acheminés intégralement par la compagnie aérienne Turkish Airlines en sa qualité de sponsor de l’opération.

Karnak_tunisie_antalya

La délégation tunisienne invitée par Karnak Travel à Antalya.

L’occasion également de leur faire découvrir le potentiel touristique et hôtelier de cette méga-station touristique, dont nombre d’établissements ont choisi le bling-bling architectural façon Las Vegas. Essentiellement balnéaire, l’offre hôtelière d’Antalya est axée sur le All Inclusive, mais avec des écarts de produits flagrants entre hôtels de mêmes catégories. Et comme de bien entendu, là où la qualité est de mise, les prix s’envolent très rapidement.

Joyau de la station, l’hôtel Regus Carya Golf and Spa Resort dans la zone connue sous le nom de Belek. C’est d’ailleurs ce même établissement qui a abrité une bonne partie du tournage du nouveau feuilleton dans lequel Sardar El Machhadani a joué. C’est également lui qui a abrité les travaux du G20 en novembre 2015 en présence des plus grands dirigeants politiques de la planète. Pour l’anecdote, face à l’entrée principale de cet hôtel (auquel est accolé l’un des plus grands parcours golfiques), un héliport a été créé pour assurer le transfert des clients directement de et vers l’aéroport.

Dans l'enceinte même de l'hôtel Regus, un hélicoptère prêt pour les transferts de ses clients.

Dans l’enceinte même de l’hôtel Regus, un hélicoptère prêt pour les transferts de ses clients.

L’aéroport de la ville justement, situé à 13 km du centre ville et à une trentaine de minutes du début de la zone touristique, avait totalisé jusqu’à 18 millions de passagers à la fin des années 2000. Il avait servi de base opérationnelle aux multiples chaînes charters touristiques et aux ponts aériens opérés par la compagnie publique Turkish Airlines au départ de son hub d’Istanbul (un vol toutes les demi-heures vers Antalya en haute saison). Une concentration de synergies et de forces vives sur lesquelles se sont appuyées les principaux voyagistes turcs opérant au départ de la Russie.

Malgré la crise politique qui a totalement bouleversé la donne, la filière touristique n’en démord pas. La reconversion (provisoire ?) de Sardar El Machhadani en constitue la preuve la plus évidente.

Hédi HAMDI (Reportage à Antalya)

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page