Fil info

Youssef Chahed: ce qu’il a dit à la conférence de la FTH

Youssef Chahed: ce qu’il a dit à la conférence de la FTH

La conférence organisée aujourd’hui par la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH) a été marquée par la présence du chef du gouvernement, Youssef Chahed. Le syndicat patronal des hôteliers l’avait en effet convié à l’ouverture d’une rencontre placée sous le thème « Le tourisme, moteur de croissance ».

La présence du chef de gouvernement revêtait une dimension très symbolique confirmant le soutien du gouvernement à un secteur souvent rongé par le doute face à un Etat pas toujours conciliant par rapport à la cause touristique.

L’intervention de Youssef Chahed a été générale, improvisée, sans discours préparé au préalable. Au-delà de la prise de parole conventionnelle, certains points évoqués n’ont pas laissé le public de marbre.

Le plus important parmi ces points est sans aucun doute celui relatif à la législation du travail. Le chef du gouvernement a en effet suggéré une révision du code de travail prenant en considération les spécificités du secteur touristique, ce qui lui a valu une salve d’applaudissements dans la salle. Avant qu’il ne se rattrape en disant que cela ne dépendait pas de lui.

Autre annonce significative, celle en rapport avec l’aéroport d’Enfidha. Youssef Chahed a annoncé qu’un plan a été arrêté sur les 30 prochaines années pour cet aéroport qu’il a décrit comme étant désormais sur les rails après les levées des dernières entraves, sans plus de détails.

Le sujet de l’open sky a également été évoqué. Le chef du gouvernement a encore une fois fait porter la responsabilité de l’absence de signature à ce jour à l’Union européenne. « Nous avons tout fait, l’accord est prêt et nous demandons à l’UE d’accélérer le processus mais le problème de l’UE est liée au Brexit » a-t-il affirmé en substance.

H.H

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.